Monthly Archives: December 2010

La communication sociale, facteur de durabilité de l’entreprise?


La vague verte du développement durable frappe aux portes des entreprises. Certaines surfent sur la vague au point de générer des réactions épidermiques contre le « greenwashing ». D’autres s’organisent et communiquent de façon responsable. En parallèle, le tsunami des media sociaux sur Internet a débuté une révolution numérique sans précédent, créatrice d’une société de l’immédiateté et de nouvelles formes de communication sociale.
Comment ces deux phénomènes mondiaux pourraient-ils se renforcer pour servir les desseins de l’un et de l’autre et faire progresser les entreprises et la société ? Il y a là une opportunité de faire converger les motivations.

AU MENU DE L’ARTICLE:
LES ENTREPRISES ORGANISENT LEUR RESPONSABILITE (p 1 et 2)
Les motivations clés pour entrer dans la démarche RSE.
Comment les entreprises communiquent-elles leurs engagements ?
LES MEDIA SOCIAUX SEDUISENT LES ENTREPRISES (p 3)
Les motivations clés des entreprises pour entrer dans les media sociaux
LES MEDIA SOCIAUX, CANAUX DE VALORISATION DE LA RSE (p 4)
DES TENDANCES INELUCTABLES (p 4)

LES ENTREPRISES ORGANISENT LEUR RESPONSABILITE

“La responsabilité sociétale (ou sociale) des entreprises (RSE) est un concept dans lequel les entreprises intègrent les préoccupations sociales, environnementales, et économiques dans leurs activités et dans leurs interactions avec leurs parties prenantes sur une base volontaire”, source Wikipedia en référence à la Commission européenne.

Le concept de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) est né lors du Sommet de la Terre des Nations Unies à Johannesburg en 2002. L’arrivée de l’ISO 26000 depuis début novembre 2010 renforce le concept.
Nous vivons le début d’un changement de civilisation qui se doit d’anticiper les impacts de ses activités. Pour une entreprise, quelle que soit sa taille, s’engager dans une démarche RSE structurée et efficace relève de la stratégie et de la croyance authentique de sa responsabilité universelle. C’est un acte individuel à portée collective ! Encore faut-il que l’entreprise y trouve aussi ses intérêts pour décider de s’en donner les moyens.

Depuis 1997 les Nations Unies ont lancé l’initiative de la Global Reporting Initiative (GRI) qui propose un cadre de reporting des actions pour les entreprises ou institutions. En 2008, on dénombre 1000 rapports d’entreprises au monde avec une tendance croissante à 1’400 rapports en 2009. En Suisse, 45 entreprises utilisent le référentiel GRI dont 6 seulement en Suisse Romande (source: 2ème Forum Romand-nov 2010).  Le GRI, adopté plutôt par des organisations de grande taille n’est pas le seul référentiel. D’autres solutions se mettent en place pour rendre la démarche plus accessible et ainsi permettre un déploiement de masse.

Les media sociaux et les entreprises


Avec la montée fulgurante de l’impact des media sociaux sur le web, les entreprises vivent des communications à plusieurs vitesses et qui se créent en parallèle.
Elles continuent à maîtriser leurs communications par voies traditionnelles comme le communiqué de presse ou les prises de paroles officielles. Mais qu’en est-il de la communication spontanée qui surgit sur le web?
Celle-ci propose une opportunité aux entreprises de repenser leur communication institutionnelle et de créer un lien de confiance authentique avec leur public de façon responsable.
Cela fait partie, à mon sens, de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) que d’établir une communication durable et vraie avec leurs parties prenantes.
Plus facile à dire qu’à faire cependant! Comment intégrer les media sociaux dans la stratégie de communication de l’entreprise? C’est ce qui m’intéresse et ce à quoi j’emploie une partie de mon temps.

En tous cas,  la vidéo très pédagogique de Commoncraft m’a donné envie d’écrire ce bref billet. Merci à leurs talents!