Monthly Archives: December 2011

En 2012, tout est possible…


CÔTE RESPONSABILITE SOCIALE D’ENTREPRISE (RSE)

Des normes volontaires (ISO 26000) aux normes encadrées? Le paysage du Développement durable mis en oeuvre par les entreprises va peut-être changer vers d’avantage de régulation. A quel rythme, selon quelles contraintes et opportunités? 2012 donnera certainement le ton.

“La crise confirme la nécessité de mettre de l’éthique dans les affaires…Bruxelles voit désormais la RSE encadrée comme un outil de régulation économique, sociale et environnementale et comme la possibilité d’améliorer la gouvernance des entreprises et de réduire les inégalités sociales croissantes. Les codes de conduite ne peuvent plus être laissés à l’initiative des seuls dirigeants d’entreprise et la Commission reconnaît implicitement que les entreprises ne sont pas assez engagées dans la RSE. On s’éloigne donc de la vision anglo-saxonne qui a prévalu jusqu’à aujourd’hui, qui faisait totalement confiance à l’autorégulation,  le rôle des gouvernements en tant que co-régulateurs ou régulateurs investis de leur légitimité démocratique apparaissant nécessaire en tant que complément”, Michel Doucin ambassadeur à la Commission européenne. Son interview exclusive par Novethic.

Image extraite du rapport de CleantechAlps.ch

CÔTE CLEANTECHS

Le bon usage de technologies propres (cleantechs) est un des enjeux du pilier environnemental de la Responsabilité sociale des entreprises.
Face aux énormes défis énergétiques et économiques, les cleantechs  ont plus que jamais le vent en poupe. Ces technologies attirent par leurs 2 facettes:

  • la richesse intrinsèque (économique, environnementale et sociale) de telles technologies qui sont conçues avec des consommations énergétiques réduites dans leurs processus de production et leurs produits
  • le cercle vertueux de leur usage: produire et consommer des énergies  en réduisant les impacts, réduire les consommations, recycler

La Suisse par exemple qui a décidé d’abandonner progressivement le nucléaire renforce son pôle cleantechs par un rapprochement astucieux des milieux scientifiques, économiques et politiques. 2012 servira de plateforme d’observation et d’actions pour commencer la mise en oeuvre de nombre d’intentions.

Les maîtres-mots sont : efficacité des ressources et cleantech… Il nous faut maintenant encore mieux utiliser ce potentiel et positionner la Suisse de manière optimale au niveau international. Afin de pouvoir encore mieux promouvoir les innovations dans ce domaine, la Confédération projette de regrouper les forces des milieux scientifiques, économiques et politiques. Le Masterplan Cleantech constitue à cet égard l’instrument idoine de coordination, qui montre la voie dans ce processus de transformation difficile des prochaines décennies et sert de référence à tous les intéressés”, Doris Leuthard Cheffe du Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication (DETEC). Etude de CleantechAlps pour mieux comprendre les cleantechs en Suisse Occidentale.

© in-fuseon.com

CÔTE MEDIA SOCIAUX

Y-a-t-il un lien entre les media sociaux et la RSE ou les cleantechs, direz-vous?
Il est vrai que les uns et les autres n’ont à priori rien à voir. Et pourtant!

Leur point commun à mon sens, c’est le besoin d’engager leurs publics tout en valorisant les actions concrètes. Leur différence, c’est le rythme des changements. Choisir Facebook ou Google+ ou sa propre plateforme? Alors que le web bouge très vite des centaines de millions d’internautes (voir les nouvelles tendances et évolutions annoncées à la conférence Le Web), le domaine du Développement durable évolue plus lentement.
Alors pourquoi ne pas utiliser les media sociaux et de nouveaux espaces communautaires pour sensibiliser et engager les publics internes et externes de l’entreprise vers l’usage des cleantechs, tout en restant conscient de l’évolution rapide et imprévisible de ces outils? Et oui, nous vivons dans un monde complexe dans lequel tout bouge en permanence.

Certains l’ont déjà compris. Ouvrez l’oeil en 2012!

Particuliers ou professionnels: où trouver les moyens d’économiser l’énergie?


Photo extraite du site de l'OFEN: http://www.bfe.admin.ch/energie

Savoir comment faire les bons choix, à quel prix et comment financer vos investissements en efficacité énergétique? Quelques tests d’investigations menés pour vous sur la plateforme SuisseEnergie.

Suite à la publication du Master plan Cleantechs en janvier 2011, j’indiquais dans l’article “Les cleantechs, un enjeu de taille pour la Suisse” que l’efficacité énergétique était un des axes majeurs de différentiation de la Suisse au plan national et international. L’efficacité énergétique des appareils et des bâtiments, combinée à l’efficience de nos comportements de consommateurs sont de bons moyens de réaliser des économies d’énergie.

Ce qui va déclencher l’efficience, l’efficacité énergétique ou les deux?
Un esprit consciemment éthique sans être dogmatique. Et certainement les aides et subventions. Tout le monde a envie, sur le principe d‘économiser l’énergie et notamment de diminuer sa facture d’électricité. Mais jusqu’à quel point, particuliers ou entreprises sont-ils prêts à investir sur leurs fonds propres?

© in-fuseon.com

SAVOIR COMMENT FAIRE LES BONS CHOIX, A QUEL PRIX ET COMMENT FINANCER LES INVESTISSEMENTS?

De nombreuses initiatives existent en Suisse pour les particuliers et pour les professionnels au niveau fédéral, cantonal, voire même communal.
Dans l’imbroglio des aides, incitations financières et subventions, voici un acteur émanant de l’Office fédéral de l’énergie (OFEN) par lequel vous pouvez commencer votre recherche:
La plateforme SuisseEnergie pour toutes questions sur les économies d’énergies.

C’est une porte d’entrée bien conçue pour vous orienter vers d’autres organismes spécialisés. La route peut être longue. Vous y trouverez aussi quelques bonnes pratiques de type éco-gestes quotidiens et des conseils en ligne (hot line aux heures d’ouverture ou par courriel) ainsi que les liens vers les aides financières.

© in-fuseon.com

NAVIGUER SUR LA PLATEFORME DE SUISSE ENERGIE

La plateforme SuisseEnergie s’adresse à tout le monde, particuliers, professionnels et institutionnels sur tous les domaines de l’énergie dans l’habitat, les bâtiments, la mobilité et la production. Vous imaginez donc la structure complexe de l’information.

J’ai testé 2 recherches différentes plutôt en lien avec les bonnes pratiques et les bons réflexes et voilà ce que ça a donné!

PREMIERE QUESTION:

© in-fuseon.com

“Je suis entrepreneur et je veux rendre mon informatique plus “verte”. Que me propose SuisseEnergie?”
Vous choisissez naturellement l’arborescence Entreprises>Efficacité énergétique>TIC Informatique verte.
Que faire?

  • Il est trop tard pour vos vieux ordinateurs! Recyclez-les!
  • Avant d’en acquérir de flambant neufs, vérifier le label Energy Star et sa base de données pour tout matériel IT ainsi que la norme TIC  (Technologies de l’Information et de la Communication) en rapport avec l’acquisition des équipements
  • Quant à leur utilisation, on y trouve quelques astuces: équiper chaque poste d’une barrette de prises commutable pour éteindre manuellement les appareils reliés; déconnecter photocopieuses et imprimantes du réseau pendant le week-end et durant la nuit par minuterie externe; maintenir 26 degrés dans les locaux de serveurs et s’inspirer de la norme TIC  en rapport avec l’utilisation des équipements. Les normes TIC ajoutent quelques consignes bien utiles.
  • Finalement, à part pour la climatisation des locaux des serveurs, vous n’avez besoin de personne pour mettre en place votre informatique “verte”! Il faut “juste” disposer du cash pour renouveler progressivement le parc.

DEUXIEME QUESTION:

“J’ai besoin de changer ma télé et je veux acheter l’appareil le plus “vert” possible. Que me propose SuisseEnergie?”
Vous choisissez naturellement l’arborescence Habitat › Appareils électroniques › Etiquette-énergie pour les téléviseurs

Que faire?
Votre réflexe se porte naturellement sur l’étiquette énergie de l’appareil. Voici quelques informations bien utiles pour trouver l’appareil de vos rêves:

  • Tout d’abord, pour ceux qui ne veulent pas renoncer aux appareils électroniques tout en économisant l’énergie: pensez à éteindre complètement tous les appareils, éliminez les veilles (stand-by) et économisez un mois d’électricité.
  • A partir du 1er janvier 2012, l’étiquetage des téléviseurs devient obligatoire en Suisse. “Les nouvelles étiquettes d’efficacité énergétique ont une présentation différente, affichent des informations complémentaires sur les appareils et ont été étendues aux classes d’efficacité A+, A++ et A+++ “, site de l’EAE.
  • En lien avec le stand-by mentionné ci-dessus, vérifiez  si l’appareil est équipé d’un véritable interrupteur d’alimentation (voir symbole de l’interrupteur en 3 sur l’étiquette).
  • Avec un modèle à LED, la consommation de courant est jusqu’à 60% inférieure à celle d’un téléviseur à écran plasma.
  • Pour comprendre la nouvelle étiquette, téléchargez la fiche d’informations sur l’étiquette-énergie pour les téléviseurs du site de SuisseEnergie
  • En option, vous pouvez commencer la recherche d’une marque de téléviseur par sélection de critères de recherche sur le panorama du marché des TV.
  • Et surtout, comparez les appareils et leur positionnement énergétique sur le site non commercial de Topten sous divertissement>téléviseurs. Vous devrez connaître la largeur d’écran que vous souhaitez. Un petit bémol sur le processus pour en arriver là à partir du site de SuisseEnergie: si vous suivez l’arborescence jusqu’aux téléviseurs, vous ne passerez pas par la case Topten…sauf si vous avez fait un tour à Electronique de divertissement avant l’Etiquette-énergie pour téléviseurs!
  • Ca m’a pris environ 5 min pour faire le tour de cette information et
    15 min pour vous la retransmettre à ma façon.

Maintenant à vous de jouer! Posez-vous des questions et suivez le jeu de “l’oienergie”.

ProKilowatt: solution immédiate pour vos projets d’économies d’électricité


Dans l’imbroglio des aides, incitations financières et subventions en lien avec l’énergie, voici ProKilowatt, initiative émanant de l’Office fédéral de l’énergie (OFEN).
Ce fond s’adresse aux entreprises qui ont besoin de financer un projet ponctuel ou un programme soutenu d’économies d’électricité.

Pour les entreprises suisses qui peuvent enclencher la 4ème vitesse immédiatement:

Accès au nouvel appel à projets de ProKilowatt émis fin novembre 2011.

  • 15 millions de CHF sont mis à disposition des projets et programmes générant des économies d’électricité.
  • Délai pour poser votre candidature: février 2012

© in-fuseon

SAUTER DANS LE “TRAIN” DE PROKILOWATT

Depuis 2010, ProKilowatt soutient financièrement des projets et des programmes suisses qui stimulent les économies d’électricité et qui ne pourraient pas voir le jour sans aide financière. 53 projets et 33 programmes ont été sélectionnés lors des cuvées 2010 et 2011 pour atteindre 100 GWh d’économies soit l’équivalent de la consommation d’environ 25’000 ménages.

Le 3ème “round” de sélection est ouvert depuis fin novembre avec une enveloppe de 15 millions de CHF à allouer.
Un des critères de sélection est de permettre d’économiser le kilowattheure au meilleur prix.
Si vous prenez le temps de vérifier les projets et les programmes qui ont été acceptés en 2010 et en 2011, vous conviendrez que les acteurs récompensés ne sont pas que de grandes organisations même si en Suisse romande certaines grandes entreprises comme l’Aéroport international de Genève et grandes institutions comme SIG, Romande Energie, SIL et certaines communes se sont rapidement positionnées.

Les domaines d’application concernés? Vraiment très variés. On retrouve les inconditionnels éclairages, production de froid, ventilations, appareils électriques industriels et aussi des solutions techniques pour réduire la demande d’électricité.
Sur ce dernier point d’ailleurs, on peut se poser les questions:
Ne peut-on “organiser” la réduction de la demande qu’à travers l’installation de solutions techniques?
Sur quelle durée des programmes de sensibilisation des publics au sein des entreprises créent-ils un impact?

  • Délais de soumission pour les projets: 17 février 2012
  • Délais de soumission pour les programmes: 29 février 2012

Lien vers la procédure d’inscription sur le site de ProKilowatt.