Tag Archives: Genève

Programmes pour entreprises romandes innovantes. Les Cleantechs à l’honneur.


Capture d’écran 2014-05-11 à 17.54.00Le concours Win&Boost Cleantech Genève, vous connaissez? Pour marquer le centième article de mon blog, j’ai choisi de partager quelques liens utiles pour startups et entrepreneurs innovants notamment dans les Cleantechs, mon domaine d’expertise en communication qui a motivé la fondation d’In-fuseon Communication en 2010.
Je profite aussi de cet article pour lancer un coup de chapeau à un entrepreneur innovant que j’ai rencontré début 2011 et dont j’apprécie la ténacité créative et la ligne de conduite environnementale. Je cite Guy Wolfensberger, patron de Grove Boats, entreprise de bateaux électro-solaires qui n’ont pas fini de faire parler d’eux.

CONCOURS WIN&BOOST CLEANTECH GENEVE

Genève ambitionne de devenir une plaque tournante de l’innovation dans les Cleantechs. Un premier pas s’est concrétisé en septembre 2012 par la création d’un pôle Cleantechs combinant les compétences de l’OPI, la FAE et La FONGIT en un même lien La Blue Box à Plan-Les-Ouates.

Voici donc une première opération d’envergure dotée de CHF 100’000 et émanant du pôle Cleantech. Ouverte à tout entrepreneur genevois qui a un projet cleantech en lien avec les technologies propres et/ou les énergies renouvelables, cette action de soutien à l’innovation s’articule autour de dotations financières et d’accompagnement d’experts. Date limite de participation: 13 juin 2014! Lien vers les inscriptions.

Périmètre du concours:

“Contribuer à réduire l’utilisation des énergies fossiles ou à valoriser les déchets, augmenter l’efficience énergétique, développer les énergies renouvelables ou la mobilité durable.”

 COUP DE CHAPEAU A GROVE BOATS

Grove Boats conçoit des bateaux utilitaires propulsés par leur propre énergie solaire et servant de taxi-bus pour le tourisme ou utilisés pour nettoyer les plages et les ports. Le Sea cleaner qui fait la chasse aux déchets flottants vient d’ailleurs de gagner l’Energy Globe Award 2014.

Grove Boats a contribué à développer le tourisme vert à Iracoubo en Guyane. Silence et zéro pollution grâce au soleil et à l’ingéniosité de la société d’Yvonand (Vaud).

Désormais Grove Boats s’emploie à convaincre les propriétaires de bateaux et voiliers de plaisance sillonnant le lac Léman de se convertir au moteur  électrique et solaire. Ouverture du shop en ligne sur bateau-electrique.ch.

AUTRES PROGRAMMES POUR ENTREPRENEURS ROMANDS INNOVANTS

Cleantechs: suivre Cleantech Alps, le portail d’information sur les Cleantechs en Suisse Occidentale.

Innovaud: programmes pour entrepreneurs sur le canton de Vaud.

CTI entrepreneuship, programme de formation pour créateurs d’entreprises en Suisse.

Prix IDDEA: concours d’idées pour entrepreneurs en développement durable. J’ai moi-même bénéficié de ce programme sur la saison 2013. Voir l’article en lien.

Programme Impact d’Ashoka pour entrepreneurs sociaux. J’avais déjà relayé le concours les années précédentes dans l’article en lien.

Prix et bourse du développement durable du canton de Genève. Voir l’article en lien pour revivre la cérémonie 2012.

Edith Page est fondatrice d’In-fuseon, la communication au sens propre et co-fondatrice de Net-Academy, institut de formation en communication digitale et réseaux sociaux qui forme des Community managers en Suisse romande.

 

 

 

 

 

 

L’eau de Genève ouvre les vannes: saison 2


Capture d’écran 2014-05-04 à 23.32.06Un an plus tard…et l’Eau de Genève ouvre les vannes de nouveau. L’an dernier j’avais relayé l’action de communication 2013 de SIG lors du lancement de 3 vidéos ludiques très réussies. Les 100’000 vues sur YouTube qu’ont engagées ces vidéos depuis ont convaincu de poursuivre avec une nouvelle saison et les mêmes humoristes. Découvrez plutôt!

UNE SAISON 2 ENCORE PLUS COCASSE

La vidéo et l’image se confirment les reines du web. Il faut dire que le produit Eau est un aliment de choix pour jeux de mots et cocasseries en tous genres.

Les 3 vidéos sont excellentes. Celle que je préfère cette année? “La potion magique” par Marie-Thèrèse Prochet.

DES ACTIONS DE COMMUNICATION BIEN ORCHESTRÉES

@infuseon.comIl n’est pas toujours simple d’orchestrer plusieurs actions de communication pour qu’elles créent un effet de levier cohérent et amplificateur entre elles. Chapeau bas pour ce temps fort de communication qui incluait 3 événements liés autour du thème de l’eau:

  • Le partenariat officiel de SIG avec le Marathon de Genève, grand consommateur d’eau,
  • Les journées de l’eau rythmées par des animations grand public et organisées par SIG depuis des années,
  • Et la sortie de la saison 2 des vidéos.

UN PETIT REGRET

Dommage que la page Facebook de l’Eau de Genève n’ait pas joué le jeu du partage des photos avec l’animation Phot’Eau. Parmi ses 4’711 fans, certains n’ont peut-être pas pu participer aux Journées de l’Eau les 2,3 et 4 mai…et ça aurait encouragé l’interactivité avec le public en off et on-line.

Source:

SIG: L’Eau de Genève ouvre les vannes.

Blog in-fuseon 2013: L’Eau de Genève ouvre ses vannes: concours et vidéos ludiques.

J’ai mis en route le Jet d’eau de Genève!


IMG_2212Jeudi 23 mai 2013, j’ai mis en route le symbolique et puissant Jet d’eau de Genève! Et je n’étais pas seule transie de froid pour visiter l’antre de sa “majesté” et appuyer sur le bouton d’allumage à 9h00! D’autres passionné(e)s de l’écriture et des curiosités genevoises étaient au rendez-vous. Invité(e)s par l’équipe communication de SIG (propriétaire et exploitant de ce magnifique patrimoine technique et esthétique), nous avons eu la chance unique d’une visite guidée dans le caisson, chambre forte d’où jaillit le Jet d’eau et de la première vision de sa montée progressive dans les quelques secondes qui suivent sa mise en route.

L’EFFET JET D’EAU

C’est fou comme ce fameux jet d’eau peut mobiliser l’intérêt et l’engagement. Photos sous tous les angles, reportages, téléphones au centre d’appel de SIG dès que le jet d’eau manque à l’appel (en cas de mauvaise météo ou quand il n’est pas à la “bonne” hauteur!) etc.
Le Jet d’eau a eu aussi de l’effet sur moi et sur mes réseaux sociaux sur Internet ce jour là!

Ce jeudi, à 7h16, je traverse à pied le Pont du Mont Blanc en venant de la gare. J’ai attrapé le train de Nyon 10 minutes avant et j’ai le temps d’arriver pour le rendez-vous de 7h45 au Quai Gustave-Ador. Après les trombes d’eau de la veille, je remercie le paysage matinal de présager d’une belle journée ensoleillée. Je publie une première photo sur Instagram. Certains y sont déjà, premier “like”.
A 10h15, quand je fais le trajet inverse, l’envie de reprendre la photo du même endroit me tente. Puéril mais tellement beau!

7H16 Le calme avant le Jet d'eau!

7H16 Le calme avant le Jet d’eau!

A 10h15 avec le Jet d'eau!

A 10h15 avec le Jet d’eau!

Arrivée plus tôt que prévu à hauteur du quai, je découvre le panneau explicatif sur le Jet d’eau et je publie cette photo sur Facebook.

IMG_2196

Les “Likes” continuent à arriver.

CE QUI M’A IMPRESSIONNÉ

L’origine du jet d’eau:
En 1886, le Jet d’eau a été inventé pour une raison purement technique: réguler le fonctionnement de la toute nouvelle centrale hydraulique de la Coulouvrenière en fin de journée lorsque les artisans terminaient leurs activités. Utilisé pour réduire la surpression de la force motrice hydraulique, le Jet d’eau s’élevait à 30 mètres de haut. C’était un symbole du développement de Genève, de sa population et de ses activités industrielles. L’hydraulique représente près de 60% de l’énergie électrique produite en Suisse actuellement et 85% de l’électricité consommée sur le canton de Genève.

La descente dans le caisson:
Le caisson renferme une station de pompage autonome dédiée au Jet d’eau depuis 1951 et partiellement immergée. Une échelle abrupte sécurisée par une cage et un palier offre une vue plongeante dans la salle des machines.

caisson jet d'eau@in-fuseon.com

caisson jet d'eau@in-fuseon.com

Les 2 groupes moto-pompes:
De la célèbre marque Sulzer, entreprise suisse de l’industrie des machines fondée en 1834, les 2 fidèles groupes moto-pompes sont “bichonnés” par les gardiens du Jet d’eau à coups de clés à molette d’origine et impressionnantes en taille. J’ai imaginé le bruit dans le caisson au moment de la mise en route des pompes de 1’000 kW de puissance pour propulser les 500 litres/seconde en quelques secondes au moment de la mise en route. Imaginez la puissance de l’équivalent de 1’000 fers à repasser!

Le secret du jet d’eau ou comment le faire partir tout droit? Apparemment  il réside dans la capacité de stabiliser la pression de l’eau.

jet d'eau@in-fuseon.comjet d'eau@in-fuseon.com

Les gardiens du Jet d’eau:
Passionnés par leur métier, une équipe de 5 retraités de SIG gèrent la mise en route et l’entretien du Jet d’eau. Fidèles au poste, ils assurent aussi la sécurité et arrêtent le Jet d’eau en cas d’intempéries.

Le bouton poussoir et ses effets:
Dissimulé derrière un petit panneau anonimisé, le tableau externe de mise en route du Jet d’eau est ouvert par le gardien. A 9h00 précises, le décompte 5, 4, 3, 2,1 est donné par le gardien du jour et nous sommes trois à pousser le bouton vert! En 2 secondes, le boitier protecteur de la buse s’ouvre et 3 secondes plus tard le Jet d’eau jaillit en 2/3 poussées avant d’atteindre sa taille maximale. Vraiment impressionnant de rapidité!

Merci à Béné pour la photo!

jet d'eau@in-fuseon.com

Le Jet d’eau!
La magie du Jet d’eau est en grande partie due à la tuyère de 16 cm de diamètre qui projette un mélange de 7 tonnes d’eau en permanence en l’air avec des millions de bulles d’air qui donnent au Jet d’eau son panache blanc.

jet d'eau@in-fuseon.com

jet d'eau@in-fuseon.com

L’exploitation du Jet d’eau coûte CHF 800’000 par an mais ce serait très dommage de s’en passer. Indicateur météo, le Jet d’eau est multi-usages pour les genevois et les touristes.

Je n’ai pas eu la chance de survoler le Jet d’eau alors je l’imagine via cette belle prise de vue!

Le Jet d’eau de Genève est certes un très bel outil de communication institutionnelle pour SIG utilisé à bon escient pour promouvoir la durabilité du patrimoine, les compétences techniques et l’importance de l’eau potable!

jet d'eau@in-fuseon.com

Et pour avoir d’autres points du vue de cette expérience, je partage les liens vers “Vis ma vie en Suisse” le blog de Béné que j’ai pris beaucoup de plaisir à rencontrer ce jour là et celui de “A nous la ville“!

L’eau de Genève ouvre ses vannes: concours et vidéos ludiques.


Capture d’écran 2013-05-12 à 22.36.19Il y a un an pratiquement jour pour jour j’avais relayé le concours de création du T-shirt officiel de l’Eau de Genève et avais noté l’usage de la communication digitale et des médias sociaux comme soutiens au concours. Cette année, nouveau concours et nouveau bond de l’Eau de Genève vers les médias sociaux avec une stratégie transmedia très visuelle reliant site web SIG, page Facebook Eau de Genève et la chaîne Youtube SIG!

UN CONCOURS RONDEMENT MENÉ

En bref, 3 vidéos très ludiques actionnant 3 registres différents de la marque:

  • le plaisir de la boire
  • le partage
  • son effet surprenant

Ces vidéos sketches ont été créées par des professionnels suisses romands (Pierre Naftule, Brigitte Rosset et Laurent Nicolet) et jouent à fond la carte genevoise. Les lieux , l’accent, le “De bleu de bleu” et j’en passe. Le sketch que je préfère? “Stupéfiante!-L’eau de Genève” par Laurent Nicolet.

Participer au concours s’avère vraiment simple: découvrir les vidéos (et en plus passer un bon moment), répondre à 3 questions très simples et le tour est joué. A la clé, des cadeaux sympathiques.Capture d’écran 2013-05-12 à 23.03.34 De plus, le concours dirige l’internaute vers les carafes Eau de Genève, objets “collector” habillés par des artistes connus et dont l’ensemble des bénéfices des ventes (soit CHF 5.- par carafe) est reversé à des associations œuvrant pour contribuer à l’accès à l’eau potable dans les pays en voie de développement. Capture d’écran 2013-05-12 à 23.05.19

On peut dire que ce concours s’inscrit pleinement dans notre société de l’image et de l’immédiateté mais aussi de façon durable. Bravo pour cette action de communication que je trouve personnellement remarquable. Je me suis amusée à “confronter” cette campagne aux 6 critères de valeur perçue selon les “heuristiques de Nielsen”. L’expérience utilisateur semble comblée selon ces critères.

Capture d’écran 2013-05-12 à 23.00.44

Le concours est ouvert jusqu’au 27 mai!

Pour jouer:

Page web SIG du concours Eau de Genève.

Page Facebook Eau de Genève: concours.

Chaîne Youtube: sketches eau de Genève.

IDDEA, concours d’idées de Développement Durable pour les entreprises d’Avenir


LogoIDDEAVoici la 2ème édition du prix IDDEA initié l’an dernier par la Jeune Chambre Internationale de Genève. Vous avez l’idée d’une nouvelle entreprise en lien avec le développement durable? Alors ce concours est pour vous. Pas besoin de business plan ni d’activité déjà prouvée. Une bonne idée suffit!

J’avais déjà relayé le concours IDDEA l’an dernier. Ce qui change cette année, c’est le montant du 2ème prix qui double à CHF 10’000.

En résumé: 8 mois d’accompagnement pour 15 projets sélectionnés

  • 8 avril: date limite pour inscrire son idée sur Prix IDDEA.
  • 16 avril: soirée de « Speed Pitching » pour les 30 candidats pré-sélectionnés.
  • 23 avril: lancement du concours lors de la soirée d’ouverture : présentation des 15 candidats sélectionnés parmis toutes les idées.
  • de mai à novembre: les idées se transforment en plan d’affaires. Des formations sur tous les points clés de la création d’entreprise sont organisées pour les 15 participants sélectionnés.
  • 1er novembre: date limite d’envoi des business plans.
  • 21 novembre 2013: soirée de clôture et sélection des 3 projets primés

Capture d’écran 2013-03-24 à 19.33.49

EXEMPLES DE PROJETS

Voici les 3 projets primés en 2012:

Vélovoyages: organiser des tours à vélo pour découvrir des producteurs locaux et encourager l’utilisation du vélo pour ses loisirs.

Sara Svati: un prêt-à-porter féminin alliant la qualité de tissus biologiques et durables à la beauté de motifs textiles traditionnels dans un esprit couture et décalé.

Bees4Yousolution clé en main d’installation de ruches sur les toits des entreprises, complétée par des activités pour les employés et les clients.

Vous êtes inspirés? Alors déposez votre idée!

Site du prix IDDEA

Liens:

TDG: Un projet de voyages gourmet à vélo remporte le prix IDDEA.

Agefi: Voyages à vélo, mode éthique et ruches urbaines.

Mission Ge: jeu écolo et médias sociaux


Mission G, ça ne vous rappelle rien? Et bien actuellement et jusqu’au 2 décembre, il s’agit de partir en mission Ge. Je relaie ce jeu pour deux raisons:
J’en trouve la mécanique digitale intéressante en termes de “triangulation” entre site web et médias sociaux.
De plus l’activité de l’émetteur du jeu, SIG en l’occurrence, fait partie de mes domaines de prédilection: l’énergie et le développement durable!

POURQUOI mission Ge?

Mission: trouver 12 indices dissimulés sur les page web, blog et médias sociaux (Facebook et Twitter) de SIG.
Ge pour Genève, car l’activation des indices met en mouvement des actions de développement durable sur une carte animée du canton. 

En fin de mission Ge, ce sont des lots gagnants écolos qui récompensent les participants par tirages au sort. En jeu : des lampes solaires dynamo, des abonnements pour 10 paniers bio espace-terroir.ch et un vélo électrique pliable et design. J’avais d’ailleurs aperçu ce drôle d’engin en 2011 lors de l’événement de la remise des prix et bourses du développement durable à Genève.

PETITE ANALYSE DE LA MÉCANIQUE DE COMMUNICATION

Avènement du digital et des médias sociaux:
J’avais déjà évoqué la montée en puissance de l’usage des médias sociaux lors de l’analyse du concours Eau de Genève en mai 2012. Cette fois-ci, mission Ge ne semble s’appuyer que sur un dispositif digital qui crée des liens en aller-retours entre le mini-site de mission Ge (qui a tout l’air d’une “landing page” qui héberge le jeu), les 3 pages Facebook (SIG, éco21 et Eau de Genève), le nouveau blog, le site web relooké de SIG et le compte Twitter.

Incitation à l’engagement et au partage:
Du 5 novembre au 2 décembre 2012, 3 indices sont révélés chaque semaine. Chaque indice permet d’animer une action supplémentaire sur la carte qui est complète lorsque les 12 actions sont en mouvement.

Ce que je trouve particulièrement astucieux dans la mécanique:

  • orientée trafic et engagement.
  • rôle central du mini-site mission Ge: jeu, lots, renvoi vers d’autres médias digitaux pour trouver les indices=> ceci permet aux joueurs de découvrir les pages Facebook et le nouveau blog.
  • incitant à “liker” la page Facebook SIG qui est un élément clé pour guider les joueurs dans leur chasse aux indices.
  • créateur d’un minimum de participation (1 fois par semaine), soit au moins 4 “passages” du participant sur le mini-site et un autre média pour faire partie du premier tirage au sort.
  • technique de l’engouement, du gain et de la fidélité, encourageant à jouer régulièrement et à ne pas manquer d’indice:
    – Les joueurs qui auront animé le plus d’actions seront récompensés de leur fidélité. Leur chance de gagner le gros lot lors du tirage au sort augmentera à chaque nouvelle action complétée.
    – Révélation de la date de publication du prochain indice après activation d’un indice sur la carte.
  • valorisant les actions de développement durable de SIG à la “façon quiz” mais en plus beaucoup plus simple puisqu’il ne s’agit que de trouver et d’activer les indices.

Alors sans faire de rapprochement inconsidéré avec l’original, à vous de jouer aux détectives écolos! www.mission-ge.ch
Aucun risque de vous perdre, avec la mécanique digitale, vous retomberez toujours sur vos pattes!

Site communautaire participatif: vous “Signé Genève”?


Le 31 octobre 2012, la Tribune de Genève, quotidien genevois appartenant au groupe de presse Tamedia, se met au goût de la communication digitale et sociale en ouvrant le premier site communautaire participatif “Signé Genève”.
Qu’attend un tel média dit “traditionnel” d’une communauté en ligne? Quels sont les fondements du modèle d’affaire? Grâce à qui “tourne” la plate-forme?

Découverte en avant-première le 16.10 dans les locaux de la TDG

Rencontre en avant-première le 16 octobre avec l’équipe au coeur du projet et révélation du site depuis le 31.

“SIGNÉ GENEVE” , C’EST QUOI?

Sa mission: 

Une plate-forme d’informations déclinée à la mode “story telling” qui s’appuie sur la vie des quartiers et sur leurs concitoyens pour rapporter, tels des journalistes en herbe, les histoires et anecdotes vivantes et authentiques d’aujourd’hui. Proximité et infos locales à l’oeuvre!

Qu’y trouve-t-on?

  • Un contenu éditorial classé en 3 domaines: les quartiers regroupés en 4 lieux géographiques, les thèmes d’intérêt (ex. environnement, culture, sports etc) et un agenda (les événements).
  • Un lieu de retrouvailles ou de rencontres en devenant membre et en s’inscrivant à “Je participe”. Visualisation de l’annuaire des membres en cliquant “Membres”, une fois loggué.
  • Un espace personnel où je retrouve mes amis, mes activités, mes groupes, ma messagerie et mon profil. Au fait, il n’y a ni pseudo ni anonymat possible. Chacun dialogue et publie sous son nom propre.
  • Un outil de publication de type blog pour écrire des articles.

    La bise noire balaie Genève (c)Lara Berchet

14e Edition du Festival Hip-Hop Communes-Ikation

En bref, on peut imaginer que “Signé Genève” a vocation de devenir une mosaïque représentative de tous les genres, activités et citoyens.

Les interrogations qui m’interpellent?

  • Quel sera le degré d’appropriation par les citoyens?
  • Les gens oseront-ils publier sous leur propre nom au moins selon la “loi” des 90-9-1 bien connue les réseaux sociaux? 90% consomment, 9% commentent, 1% publie?
  • Quel type d’interactions entre les gens se mettra en place? N’est-ce-pas essayer de recréer un réseau social de type Facebook (en tous cas les fonctionnalités y sont)?

QUAND MÉDIAS PAPIER ET DIGITAUX COHABITENT

Comble du paradoxe, à l’ère du digital ce sont sur les éditions papier que se porte encore une forte attente économique de la direction de la TDG.
Désormais les contenus digitaux alimentent les éditions papier!
Tous les mercredis les meilleurs articles de “Signé Genève” (le plus lu, le plus commenté, le plus recommandé, le coup de cœur) sont reproduits sur 2 pages dans le quotidien genevois. Une voie potentielle pour dynamiser le contenu actuel.

 

Une fois par mois, un supplément en format tabloïd valorise les histoires les plus intéressantes du site. La TDG prévoit un tirage de plus de 50’000 exemplaires. Quid cependant de la propriété du contenu créé par la communauté et ré-utilisé à des fins commerciales? Cette question n’a pas trouvé de réponse pour l’instant!

David Haeberli, rédacteur en chef de la TDG et Olivier Cretton, chef de ligne de produits chez Tamedia Publications romandes, annoncent clairement que le “business case” du projet est fortement basé sur la vente de l’édition papier.
Premier supplément à paraître mercredi 7 novembre.
La TDG joue une partie serrée face à une audience qui n’a cessé de décroître pour atteindre le plancher de 134’000 lecteurs. Elle a su cependant capter le public sur des médias numériques via son site web (80’000 visites par jour) et via le mobile. Avec “Signé Genève”, elle part à la découverte de nouveaux contenus éditoriaux locaux provenant du crû…”en toute humilité” (dixit son rédacteur en chef).

Les réseaux sociaux Facebook, Twitter et Youtube sont utilisés pour relayer l’information et ramener l’internaute vers le site de “Signé Genève”. Dommage que le mobile n’ait pas été intégré dès le début pour accélérer la publication de contenu sur le vif.

Le monde de la presse écrite côtoie le digital dans les bureaux!

Photo prise à l’intérieur du bâtiment de la TDG

QUI FAIT “TOURNER” LA PLATE-FORME?

Aymeric Dejardin, community manager et Luca Di Stefano, journaliste

La Tribune de Genève s’appuie sur une équipe projet incluant 3 personnes recrutées à cet effet et dédiées à “Signé Genève”: un community manager qui anime le site communautaire et les médias sociaux, un journaliste qui anime le groupe des  reporters terrain et ajoute sa patte rédactionnelle si besoin et une commerciale pour vendre les espaces publicitaires sur le site et dans le supplément mensuel de 12 pages en format tabloïd.

Pour l’instant, c’est une équipe de 10 reporters externes à la Tribune de Genève et non issus du domaine journalistique qui génèrent les premiers articles de quartiers et incitent les habitants à y contribuer. Ces “ambassadeurs” ne sont pas rémunérés et reçoivent une contre-partie “en nature” qui n’a pas été dévoilée. Leur travail sera toutefois valorisé par la visibilité que la Tribune de Genève donnera à leurs articles dans le “Best of” de 2 pages tous les mercredis.

Souhaitons à ce projet innovant en Suisse romande un excellent développement. Et qu’il donne envie aux habitants des quartiers de mettre le pied à l’étrier et de publier leurs propres articles.

Sources:

Le site de “Signé Genève”.

Podcast par Thierry Weber: interview de David Haeberli.

Article sur la Tribune de Genève.

Article sur Cominmag.

Opération de séduction des cleantechs à Genève


Doris Leuthard a inauguré les nouveaux locaux du pôle cleantech dans la “blue box” à Plan-les-Ouates, dans le canton de Genève. [Keystone]

Deux ans après l’émission du rapport Béglé et du premier Master Plan cleantechs de la confédération, Genève passe de la parole aux actes.
Un million de francs a été investi par l’État de Genève pour créer un nouveau pôle cleantechs offrant aux start-up des technologies propres des compétences en promotion, incubation technologique et financement. Le coup d’envoi a été donné lundi 3 septembre lors de l’inauguration officielle.

COMMENT FONCTIONNE LE PÔLE CLEANTECHS?

Il rassemble en un même lieu (bâtiment “blue box” dans la zone d’activité de Plan-les-Ouates) les forces vives de 3 organismes existant qui travaillent en synergie:

  • la Fondation d’aide aux entreprises (FAE): financement des projets.
  • la Fondation genevoise pour l’innovation technologique (FONGIT): incubateur technologique.
  • l’Office de promotion des industries et des technologies (OPI): promotion et mise en relations.

Serge Nouara (FAE), Pierre Strubin (FONGIT) et Rolf Gobet (OPI)

Ce pôle sera aussi un lieu d’échanges et de collaborations entre le monde de recherche et les entreprises. S’y joignent le Geneva Creativity Center, la future chaire d’efficience énergétique de l’Université de Genève, l’Hepia (Haute école du paysage, d’ingénierie et d’architecture de Genève) et le SPEG (Le Service de la promotion économique).
Un bel outil prometteur pour séduire les futurs entrepreneurs de cleantechs et promouvoir l’innovation! 18 dossiers sont à l’étude.

CONCILIER ÉCOLOGIE AVEC ÉCONOMIE

D’après Doris Leuthard, le marché des cleantechs est évalué à  près de 6% de toutes les activités économiques mondiales d’ici à 2020 contre 3.2% actuellement.
Certes, Genève mise sur les cleantechs comme un pôle de développement économique. Pierre-François Unger, conseiller d’État chargé du département des affaires régionales, de l’économie et de la santé (DARES), souligne l’approche originale et créative de ce pôle qui s’article autour de 4 axes: l’efficience énergétique, la mobilité durable, le traitement et la valorisation des déchets et le développement de l’énergie solaire photovoltaïque et thermique.

TOSA, UN PROJET HORS DU COMMUN DANS LES TRANSPORTS

D’après Jean-Luc Favre, directeur général d’ABB Sécheron, 60% de la population habitera en ville en 2050. D’où la nécessité d’anticiper une mobilité plus durable que les technologies actuelles de transports en commun. TOSA (Transport avec Optimisation du Système d’Alimentation) prépare un démonstrateur en grandeur réelle pour mai 2013 à Genève.
Il s’agit d’un nouveau système de bus s’affranchissant des lignes de contacts indispensables actuellement pour alimenter le bus en électricité.
Dans le futur, le bus s’alimentera au fur et à mesure de son besoin tous les 3 ou 4 arrêts grâce à des batteries de type supercondensateur (supercapacitor) garantissant une charge très rapide en 10 secondes maximum!
Ce projet se revèle triplement innovant de part le partenariat dont il résulte, la technologie choisie et le contexte urbain dans lequel il est déployé.

Pour aller plus loin:

Article d’in-fuseon: “Les cleantechs, de la parole aux actes.”
Rapport Béglé.
Document Master Plan Cleantechs, version d’octobre 2011.
Projet TOSA: Avant et après!

Articles publiés sur le sujet:
OPI, FAE, RTS, 20 minutes, Tribune de Genève, CleantechAlps,

Développement durable: des projets locaux et concrets à Genève


Image extraite de la brochure sur ge.ch

Parmi les 28 dossiers inscrits au concours 2012, les 8 lauréats de la Bourse, du Prix et de la Distinction cantonales du développement durable de Genève ont été dévoilés lors de la cérémonie officielle le 15 juin: des projets concrets et locaux dans les domaines de l’énergie, de la construction, de la nature, de l’éducation, du recyclage et de la mobilité douce.

En parallèle, fort de symbolisme, le sommet mondial Rio+20 des Nations Unies sur le développement durable est sur le point d’ouvrir du 20 au 22 juin, et ce, 20 ans après la première rencontre de Rio. Il sera l’occasion d’apprécier le chemin parcouru mais aussi les lacunes mondiales à combler puisque notre empreinte écologique et les émissions de gaz à effet de serre n’ont jamais été aussi élevés.

UNE SÉLECTION DE LAURÉATS REMARQUABLES

Tous les lauréats méritent attention et encouragements. Voici ceux qui m’ont particulièrement interpellée.

Eric Plan, secrétaire général de CleantechAlps et George McKarris, l’inventeur de Cleanfizz

Bourse cantonale pour Cleanfizz:
C’est une belle reconnaissance pour son système d’auto-nettoyage de panneaux solaires et de très larges surfaces vitrées.  Finis les coûts de consommation d’eau et de main d’oeuvre et le gaspillage d’eau pour redonner aux panneaux solaires leur rendement optimum. Cette innovation genevoise mérite de progresser. Voir notre article sur “Retours sur l’EFEF: il n’y a pas de petits projets pour l’énergie du futur”.

Prix cantonal pour l’association entre Groupe H et Charpente Concept:
10 ans après Expo 02, c’est désormais le nouveau refuge du Goûter à 3’835 mètres en route pour le sommet du Mont-Blanc que le bureau d’architecte Groupe H va inaugurer en août 2012.  Complexe de construire un bâtiment énergétiquement autonome à si haute altitude: photovoltaïque, solaire thermique pour chauffer les 3’000 litres d’eau quotidiens, station d’épuration, isolation en panneaux de fibres de bois recyclé.

Distinction cantonale pour 2 espaces de vie enfantine de la ville de Carouge:
Bel exemple de collaboration pour créer des supports pédagogiques (affiches et auto-collants) visant à sensibiliser les enfants de moins de 4 ans aux éco-gestes pour économiser l’eau et le papier. Les 1er résultats? Diminution de 25% de la consommation de papier essuie-mains et de 14% de la consommation d’eau! Ceci grâce à Adèle et Barnabé!

Distinction cantonale pour les Etablissements publics pour l’Intégration (EPI):

Frédéric Métral, le concepteur EPI du projet Eco logistic

Les ateliers protégés d’insertion socioprofessionnelle de l’EPI viennent d’inventer une nouvelle façon de récupérer les matériaux usagés polluants tels que cartouches d’impression, téléphones portables et piles pour les “déconstruire” et les recycler. Leur atelier “Eco Logistic et recyclage” offre cette facilité gratuite à 1’500 partenaires entreprises et collectivités. De grands cartons “collecteurs” et compartimentés sont à disposition et sont récupérés régulièrement par Eco Logistic. Il suffit de les demander et de les remplir. Pratique, non?

Distinction cantonale pour la déchetterie mobile de la ville d’Onex:
Pour faciliter la récupération des encombrants et éviter les abandons sauvages sur les trottoirs et les sous-sols d’immeubles, Onex a lancé 4 points de déchetteries mobiles par mois. Les points de collecte se rapprochent ainsi des citoyens pour plus d’efficacité et une meilleure protection de l’environnement.

D’ANCIENS LAURÉATS TOUJOURS REMARQUABLES

Deux entreprises ont attiré mon attention. BioApply que je connaissais déjà et ecopotable que j’ai découvert le 15 juin.

BioApply:
En Suisse, une motion vient d’être votée au Conseil national pour interdire la distribution de sacs plastiques et fait l’objet d’une opposition du Conseil fédéral. Le Conseil fédéral doit trancher sous peu.
Or il existe des solutions de sachets plastiques biodégradables fabriqués à base d’amidon de maïs et de pommes de terre. BioApply est un des pionniers et spécialiste de ce type de produits. Est-ce une question de prix en caisse? Un sac plastique biodégradable ne coûterait désormais qu’un centime de plus qu’un sachet plastique polluant. Et si le consommateur est prêt à payer, qu’est-ce-qui freine la proposition en caisse de la grande distribution?
Voir notre article “Lumière sur les sacs plastiques: comment reconnaître le bon grain de l’ivraie?”

ecopotable:
C’est une solution pour fontaines garantissant la potabilité de l’eau sans écoulement continu. Gain d’eau potable allant jusqu’à 91% et économie sur la facture d’eau allant jusqu’à 78%! Un trésor de système qui permet d’actionner manuellement l’écoulement d’eau à la demande par bouton-poussoir et qui se purge régulièrement tout seul pour préserver la qualité de l’eau. Toutes les communes devraient se précipiter sur ecopotable!

Quant l’Eau de Genève se veut ludique et sociale!


La moitié des genevois boivent quotidiennement l’eau du robinet…et l’autre moitié encore de l’eau en bouteille… ou autre chose!
Le grand concours “Créer votre T-shirt Eau de Genève”- 3 iPad3 à gagner est là pour nous le rappeler et faire évoluer les consommations vers l’eau du robinet.
Lorsque j’ai oeuvré au lancement de la marque Eau de Genève en mars 2008, j’étais largement convaincue des bienfaits de cette eau locale, saine et très équilibrée en sels minéraux, comparable à certaines eaux en bouteille.
1000, c’est toujours le facteur de différence de prix et d’impact écologique entre l’Eau de Genève et une eau en bouteille!
C’est pourquoi je relaie aujourd’hui cette nouvelle campagne, pour continuer à faire bouger les comportements.

PETITE ANALYSE DE LA MÉCANIQUE DE COMMUNICATION

Avènement du digital et des media sociaux:
Les concours, ça marche toujours? Avant l’avènement des media sociaux, les concours se faisaient lors d’événements relayés par la presse. Par exemple, en 2008, nous avions lancé un concours de dessins d’enfants en partenariat avec la Tribune de Genève. Un mini-site dès 2008 et l’Apps mobile Eau de Genève en 2009 étaient les précurseurs du digital pour une eau non virtuelle!


Désormais, c’est la communication digitale qui constitue le meilleur moyen d’engager le public en créant des relais entre le mini-site et une page Facebook hébergeant le jeu concours.

Des media “traditionnels” toujours présents:
SIG s’appuie sur une campagne d’affichage à Genève et sur des stands lors de différents événements (marathon, Journées de l’eau…). Ces media sont des relais pour faire connaître le concours et continuer à sensibiliser.

Double proximité par le terrain et le virtuel. Bien joué!

VOTEZ POUR MON SLOGAN

Alors pour ajouter le ludique au social citoyen, j’ai joué moi aussi en proposant en 2 temps 3 mouvements un slogan pour un T-shirt. S’il vous le trouvez sympathique, votez pour lui sur Facebook. Mon pseudo Edith! Vous avez jusqu’au 14 mai!
Le seul bémol que je trouve à la campagne, c’est la navigation et la recherche à travers les créations. L’interface visuelle pouvant être améliorer pour gagner en rapidité et meilleure lisibilité!

Donc pour trouver “L’Ô  qui me va bien”=> sélectionner Slogans et ensuite créateur et ensuite classement par ordre alphabétique en faisant défiler les pages les unes après les autres jusqu’à Edith! Courage!