Tag Archives: in-fuseon

Trois limites d’une communication responsable


10408927_787713741274980_4940517735712787952_nMa dernière intervention sur le thème de la Communication responsable au DAS en Management durable à la HEG a inspiré cet article. La communication responsable est rarement une entité, fonction ou concept à part de la communication institutionnelle ou marketing d’une entreprise. C’est, de mon vécu en entreprises, la concrétisation d’un engagement envers le Développement Durable en des règles, chartes et plans d’actions transversaux intégrés à la communication de l’entreprise.
Dans un contexte où les actions de Responsabilité Sociale et Environnementale des entreprises (RSE) se déploient progressivement (encadrées ou pas par ISO 26000 ou du Global Reporting Initiative-GRI) au même titre que toutes les autres actions de communication, je me questionne sur 3 limites (il y en a d’autres) que peut rencontrer la communication responsable d’une entreprise.

1. LA PROMOTION COMMERCIALE AVANT TOUT

Je citerai le cas de Migros, l’une des entreprises pionnières en matière de Développement Durable en Suisse qui dédie une impressionnante palette d’actions, labels et rapports sur son site web. Je salue en particulier le site de Génération M que j’ai vu évoluer en un portail impressionnant de bons gestes et témoignages, le magazine Vivai et les produits labellisés écologiques et équitables.

Capture d’écran 2014-11-16 à 20.59.55

Pourtant, les jeux de collection de figurines à répétition pour attirer les enfants et encourager les parents à augmenter leurs dépenses (Nanomania, Captormania en ce moment) semblent incohérentes avec l’esprit “vert” et durable de l’entreprise. Gains par des tactiques mercantiles ou cohérence d’image, Migros joue sur la corde raide.

La Fédération Romande des Consommateurs s’insurge:

“On connaissait les Nanomania, Animanca et autres dominos ou stickers qui encombrent encore les tiroirs à jouets de nos enfants pour une utilisation très anecdotique. Or voici donc venir la prochaine vague, la Captormania. Qui pour une fois porte bien son nom: sous ses airs de faire plaisir aux enfants de leurs clients, c’est bel et bien le client de demain que l’on cherche à rendre captif.”

Certains clients se sont retrouvés dépités face aux ruptures de stock de figurines Nanomania en 2011! Claude Hauser, le patron de Migros a déploré le problème de stock et a exprimé sa satisfaction d’avoir déjà écoulé 50 millions de figurines lors de l’interview ABE de la RTS.

À la fin, il relève de la responsabilité mutuelle de l’entreprise et des clients eux-mêmes mais lorsque les enfants sont “pris en otages” par le marketing, ça devient très compliqué.

2. LE CONCEPT NON DURABLE DU PRODUIT

Je reviens de nouveau sur le cas de Nespresso que j’ai déjà mentionné dans plusieurs articles dont le dernier “Ce que Dujardin et Clooney rapportent socialement à Nespresso”.

En 1986, lorsque Nespresso lance la commercialisation du nouveau concept certes très innovant de café proportionné en capsules aluminium, il y a pourtant eu déjà 2 sommets de la Terre mais il faudra attendre celui de Rio en 2002 pour commencer à voir poindre la notion de RSE.

Le point que je souhaite souligner est l’importance d’intégrer la dimension de Développement Durable dans le concept même du produit. Sinon, l’effort pour améliorer le produit après coup peut s’avérer gigantesque et de longue durée. Voir la politique de Nespresso pour étendre le réseau de points de collecte des capsules, l’aluminium étant produit à partir d’une ressource naturelle précieuse, la bauxite…

De plus, un article récent de Santé-nutrition mentionne une étude qui dénonce les composants toxiques piégés dans les emballages alimentaires à base d’aluminium et surtout les capsules de café!

Comment parler du cercle vertueux d’une communication responsable?

3. DES CANAUX NUMÉRIQUES DE COMMUNICATION ENCORE PEU COMPRIS

Lors de mes multiples interventions en entreprises et en formations, j’ai souvent été confrontée à la question du dilemme “papier ou numérique”. Elle porte non pas sur le développement des espaces clients en ligne, services e-facture etc qui ont prouvé leur ROI (retour sur investissement) et la satisfaction clients. La question est plutôt de savoir s’il est plus intéressant de basculer d’une communication promotionnelle de type “print” (par ex. publicité presse, brochures imprimées etc.) à une communication exclusivement numérique via site web et réseaux sociaux.

Il est un fait que la relations clients est en mutation et que les canaux de communication numériques représentent 52% des interactions clients (dont 8% sur les réseaux sociaux) en dépassant les médias traditionnels (courriers, téléphones et visites en face à face).

In-fuseon_source Markess

Le numérique via les sites web, les emailings, newsletters et réseaux sociaux permet une analyse immédiate des résultats d’une action ou d’une campagne de communication. Les budgets de communication se transforment et accordent une part grandissante au numérique. La publicité numérique a conquis 1/4 du marché mondial avec un doublement en 3 ans (source: TechCrunch, avril 2014).

Toutefois, même si la communication web 2.0 diminue (à priori) l’empreinte écologique d’une action de communication, le contenu de l’action elle-même se doit de rester éthique pour correspondre à une communication responsable, sans oublier l’usage des données personnelles éventuellement recueillies (par ex. via les inscriptions aux newsletters en ligne).

Pour mieux comprendre l’environnement du web 2,0 et les techniques d’évolution de la relation clients, Net-Academy donne des formations en social media et community management en y incluant une dimension éthique.

Sources:

Blog d’in-fuseon: La communication sociale. facteur de durabilité de l’entreprise.

Blog d’in-fuseon: La communication au sens propre au service de la PME.

Migros: site web.

FRC: Captomania ou la manie de rendre captif.

RTS-émission ABE: La Nanomania ne fait pas que des heureux: entretien avec Claude Hauser, patron de la Migros.

Nespresso: Etendre notre réseau de points de collecte.

Santé-Nutrition: Café en capsules: un bon goût de cancer.

Edith Page est fondatrice d’In-fuseon, agence de communication responsable et co-fondatrice de Net-Academy, institut de formation en communication digitale et réseaux sociaux en Suisse romande.

 

 

Ce que Dujardin et Clooney rapportent “socialement” à Nespresso?


La sortie de la nouvelle publicité de Nespresso “How far?”, vendredi 31 octobre m’a incitée à faire une petite observation rapide sur son activité sur les réseaux sociaux. Je ne discuterai pas ici du “J’aime”, “J’aime pas” de cette publicité” qui met en scène Georges Clooney et son désormais rival Jean Dujardin. Je souhaite plutôt mettre en scène un outil pour Community manager que je trouve utile pour faire une analyse rapide sans investir dans un outil payant.
Je profite aussi de cette actualité pour lancer un petit clin d’oeil:

POPULARITÉ ET VIRALITÉ

Au coeur du dispositif de communication:
– La vidéo de la publicité sur YouTube: 83’156 vues au 2/11/14 (23h29).
– Et une landing page sur le site web de Nespresso.

Avec bien entendu les relais sur les réseaux sociaux de Nespresso: Facebook, Twitter, Instagram (peu de relai).

La plateforme Linktally lancée par Hubspot en 2013 permet de vérifier le nombre de fois qu’une URL a été partagée sur les 4 réseaux sociaux principaux Facebook, Twitter, LinkedIn et Google+. Vérifions donc ce que Linktally révèle pour l’URL de la landing page dédiée au lancement de How far: 51 partages à partir du nom de domaine national suisse.
2’325 partages à partir du nom de domaine national français.

Capture d’écran 2014-11-02 à 23.35.08

 

Capture d’écran 2014-11-03 à 07.12.23

Faisons le même exercice avec l’URL de la vidéo sur YouTube: 7’586 partages, soit un rapport de 1 pour 10 avec le nombre de vues.

Capture d’écran 2014-11-02 à 23.39.06

Ces chiffres sont bien entendu à prendre avec précaution car ces résultats n’indiquent que les partages et non pas la portée totale. Ceci donne une idée de la tendance de la viralité et est utile pour comparer plusieurs campagnes et l’impact sur plusieurs pays.

Il est intéressant de voir que YouTube est au coeur du déclenchement de la viralité et que Facebook s’affirme comme réseau privilégié des partages sociaux, suivi de LinkedIn. Je suis juste étonnée du peu de partages via Twitter qui, dans ma pratique quotidienne des réseaux sociaux, constitue une bonne plateforme de veille d’actualités. Pour suivre ce qui se dit sur Twitter: faites une recherche sur #howfar.

Si vous souhaitez poursuivre la comparaison entre les sites Nespresso de plusieurs pays, voici le lien vers tous les sites web. La campagne How far est présente principalement sur les sites web européens pour l’instant.

Merci de partager vos astuces sur d’autres outils que Linktally, ceux qui restent encore gratuits…dans l’univers du web de plus en plus monétisé!

LA VALORISATION DES AGRICULTEURS DU RÉSEAU NESPRESSO

Sur la landing page de How far, j’ai noté le lien qui emmène l’internaute vers l’initiative ” Thank you farmers” de valorisation des 16 agriculteurs retenus par Nespresso. Vous les retrouvez sur une carte  et vous pourrez même leur écrire un message. Je salue cette initiative de Nespresso.

Dommage qu’il n’y ait que 498 vues de cette vidéo pour l’instant! Ceci démontre ce qui intéresse le plus les consommateurs n’est-ce-pas?

Rappel: le chiffre d’affaires de Nespresso a été estimé à 4 milliards de francs (CHF) en 2012. Le commerce des capsules est un marché “juteux” pour Nespresso et également pour la vingtaine de concurrents qui s’y sont engouffrés.

Sources:

RTS info: La justice autorise les capsules concurrentes de Nespresso.

Hubspot: How many social shares dit that get?

Edith Page est fondatrice d’In-fuseon, la communication au sens propre et co-fondatrice de Net-Academy, institut de formation en communication digitale et réseaux sociaux en Suisse romande.

Nipconf, un voyage innovant entre TEDx et LIFT


Nipconf-infuseonVendredi 24 octobre, une première conférence Nipconf remarquable et remarquée se tenait dans l’antre du magnifique et inspirant SwissTech Convention Center de l’EPFL. Cette conférence a proposé à 300 participants un voyage vers le futur. #comprendre #tester #partager les changements technologiques à venir, telle était sa devise. Marco Brienza et Benoît Curdy, les fondateurs visionnaires des podcasts “techies” NipCast, NipTech, NipSales, NipDev, NipLife, NipSports, NipEdu avec l’aide de leurs membres et en partenariat avec Innovaud ont mené de mains de maîtres cette journée. Une Nipconf rythmée par des conférences sur le mode TEDx, des stands expérienciels et des occasions de networking passionnants. En tant que spécialiste en communication dans le domaine des cleantechs et des médias sociaux, je ne peux que me réjouir d’y avoir participé.

Comment le suffixe Nip a-t-il été trouvé et ensuite mis à toutes les “sauces” techniques? Merci à Marco Brienza de nous l’expliquer!

TROIS ORATRICES ÉPOUSTOUFLANTES

La Nipconf a été ouverte par deux brillantes oratrices Roxanne Varza, spécialiste du monde des start-up techs et Alisée De Tonnac, porteuse de  projets en Afrique pour Seedstars World. Florence Porcel a conclu la conférence sur la vision ambitieuse de l’expédition Mars One pour laquelle elle fait partie des 750 candidats restant en lice pour un simple billet aller vers la planète Mars en 2025!

Voici mes 4 tweets favoris sur la dimension féminine de cette Nipconf:

Alisée De Tonnac a dévoilé quelques chiffres clés: en Afrique, 75 % du chauffage est à base de kérosène très toxique. Désormais, la population a accès à des kits solaires pour $200, remboursés par micro-paiement via le service M-Pesa sur les  téléphones mobiles.

DES ENTREPRISES CONVAINCANTES

On a parlé Zeta bytes ce jour là, soit en milliards de Terabytes!

Voici 3 entreprises qui m’ont interpellée au plan environnemental grâce à l’avancée technologique.

La robotisation de certains moyens de transport pour économiser et éviter le gâchis de notre mobilité:

La robotique agricole avec Ecorobotix:

L’avancée de la recherche spatiale et son impact potentiel sur nos futurs habitats:

A l’année prochaine #nipconf!

Laurent Haug, fondateur de la conférence Lift, a aussi apprécié!

Sources:

Site Nipconf.

Expédition Mars One.

M-Pesa.

24 heures.ch: Les podcasteurs vaudois cartonnent sur le web.

24 heures.ch: Je rêve d’aller sur Mars pour améliorer la vie sur Terre.

Storify en images de la Nipconf par Thierry Weber.

Edith Page est fondatrice d’In-fuseon, la communication au sens propre et co-fondatrice de Net-Academy, institut de formation en communication digitale et réseaux sociaux en Suisse romande.

Facebook et LinkedIn: nouveautés estivales


Voici quelques petites nouveautés bonnes à connaître (certaines avait déjà été annoncées début juin!) que j’ai remarquées et expérimentées sur Facebook et sur LinkedIn en reprenant mes activités professionnelles et personnelles ultra-branchées cet été. J’ai plaisir à les partager avec les lecteurs de mon blog …qui va bientôt fêter ses 4 ans et avec tout Community Manager qui se respecte.

FACEBOOK

Prenons la page Facebook de Net-Academy.

Capture d’écran 2014-08-17 à 21.53.23

Facebook a ajouté une fonction “Call to actions” lors du téléchargement d’une vidéo directement sur Facebook. Il est vrai que Facebook privilégie les publications de vidéos téléchargées directement sur Facebook plutôt que celles en lien sur YouTube. cf. stratégie de majors sur Internet évidemment. Tout Community Manager gérant une ou plusieurs pages Facebook entreprises a pu s’en apercevoir en consultant les statistiques de ses pages (Insights) et la portée de telles vidéos.

Désormais ces “Calls to actions” offrent un nouvel outil aux entreprises pour construire leur marque et leur marketing produits en engageant les internautes à agir directement sur URL (cf achat, réservation, en savoir plus, signer, télécharger).
Ceci semble cohérent avec la politique de monétisation du réseau social qui incite les marques à adjoindre la promotion publicitaire comme donnée incontournable de leur stratégie de communication sur Facebook.

Capture d’écran 2014-08-17 à 21.45.14

 

LINKEDIN

J’ai constaté deux nouveautés utiles:

Image d’en-tête pour les profils:
LinkedIn améliore peu à peu la présentation des profils. Jusqu’à présent, le profil se présentait sur la gauche de l’écran. La nouvelle présentation est en train de se déployer progressivement sur les profils des membres et valorise mieux le profil par une extension en largeur de l’en-tête et l’ajout d’une image (prévoir une image en 1’400X425 pixels).

This slideshow requires JavaScript.

Amélioration du partage des images:

Lorsque l’on partage une photo, le “post” en résultant mentionne désormais la source émettrice d’origine (ex. Via Net-Academy). Ceci est une amélioration que j’attendais depuis bien longtemps pour augmenter la visibilité de la marque émettrice.

Capture d’écran 2014-08-17 à 23.14.47

La démarche:

This slideshow requires JavaScript.

Pour en savoir plus, suivez la formation en Community Management de Net-Academy animée par Olivier Tripet et moi-même. Nous avons 3 sessions de 4 jours par an et une nouvelle commence le 19 septembre 2014!

Formation CM-NetAcademy

Face à l’engagement que génère les vidéos sur le web, Net-Academy propose une formation unique en Suisse romande pour se former à la production et diffusion de vidéos sur le web. Thierry Weber, expert du monde des médias audiovisuels et fondateur de l’agence Breew anime ce Shot vidéo.

Source:

Facebook: New ways for marketers to build their brands on Facebook.

Edith Page est fondatrice d’In-fuseon, la communication au sens propre et co-fondatrice de Net-Academy, institut de formation en communication digitale et réseaux sociaux qui forme des Community managers en Suisse romande.

 

 

Canva: outil de création de contenus pour Community manager


 

On creation a day

Un des rôles du Community manager est de créer des contenus uniques représentant le produit et la marque qu’il représente et de les publier sur les réseaux sociaux pour engager sa communauté. Le contenu se caractérise par le fond du message et la forme qui lui est donnée (image, texte, image animée, son etc). Voici un clin d’oeil à Canva, nouvel outil de design facilité, à ajouter à la boîte à outils du Community manager. Vous le pratiquerez lors des prochaines formations Net-Academy.

Question: “One creation a day” n’a-t-il été réalisé qu’avec Canva?

EN QUOI CANVA FACILITE-T-IL LA VIE DU COMMUNITY MANAGER?

Chaque réseau social a ses propres caractéristiques techniques de dimensionnement des publications communément appelées “posts” dans notre jargon web 2.0. Changer des images d’en-têtes, des photos de profils et publier des “posts” à la bonne dimension pour un affichage optimum requiert de connaître ou en tous cas d’avoir sous la main, toutes les dimensions requises par réseau pour préparer ses publications ou mises à jour. Ensuite il s’agira de “travailler” les images (recadrage, dimension, filtre etc) et d’y ajouter du texte et autres éléments.

Capture d’écran 2014-06-27 à 15.53.21

Canva propose des designs préconfigurés aux bonnes dimensions pour être ensuite publiés sur vos réseaux sociaux sans retouche particulière…et tout ceci en version gratuite.
VOUS GAGNEZ UN TEMPS PRÉCIEUX!

 CHANGER 4 EN-TÊTES TOP CHRONO

J’ai fait l’exercice pour changer les en-têtes des 4 réseaux sociaux sur lesquels Net-Academy publie et échange avec sa communauté web 2.0.
Voici ce qui a guidé mon choix:

  1. Une image alliant luminosité et collaboration=> c’est l’ambiance Net-Academy.
  2. Un texte personnalisé par réseau social en fonction de la nature de la communauté Net-Academy sur chaque réseau.
  3. Le logo de Net-Academy pour épingler l’origine de l’auteur en anticipant les partages sur les réseaux sociaux.

Le tout créé avec Canva en 15 minutes chrono…puis 10 minutes de plus pour remplacer les images d’en-têtes sur chaque réseau.

FB N-A header

Net-Academy sur Facebook

Net-Academy sur LinkedIn

Net-Academy sur LinkedIn

VOUS AVEZ DEVINÉ?

“One creation a day” a été réalisé avec Notegraphy et Canva. Aucun outil ne fait tout! Formez-vous sérieusement au Community management pour acquérir pratiquement une bonne boîte à outils et savoir la faire évoluer.

TOUTES LES FACETTES DU MÉTIER DE COMMUNITY MANAGER

Le Community management en vidéo sur Adobe Voice.

Mon intervention dans l’émission Pub Fiction de La Télé: “Réseaux sociaux, manager sa communauté”.

Edith Page est fondatrice d’In-fuseon, la communication au sens propre et co-fondatrice de Net-Academy, institut de formation en communication digitale et réseaux sociaux qui forme des Community managers en Suisse romande.

Eco-astuce N°5: déconnecter


Je n’ai pas suivi l’exemple de Thierry Crouzet pionnier du web et de la génération des connecteurs. Il a déconnecté 6 mois après une overdose d’Internet et a publié son expérience dans un livre “J’ai débranché” en 2012. Pour ma part je n’ai déconnecté que 4 jours la semaine dernière et je n’ai pas écrit de livre. Mais ça m’a fait un bien fou!

@in-fuseon.com

UN BRIN D’HISTOIRE

Le web fait partie de ma vie depuis 2003 lors du lancement de ma première communauté en ligne à l’époque des portails d’informations et du 50 kbits/s. La mienne qui était en phase pilote à l’époque bénéficiait d’un projet de 10 mbits/s avec accès à Internet, vidéo à la demande et téléphonie, le fameux TriplePlay. Innovant! L’expérimentation de toutes les facettes de la communication 360° appliqué au domaine des énergies renouvelables et de l’efficience énergétique m’a ensuite donné envie de fonder In-fuseon, la communication au sens propre et plus récemment de co-fonder Net-Academy, institut de formation en Communication digitale et réseaux sociauxIl est un fait que depuis 4 ans je déconnecte très peu.

Quatre ans pour la vie du web est une éternité. Qui s’étonne encore désormais que:

  • 2.7 milliards de personnes soit près de 40% de la population mondiale soient connectées à Internet,
  • 2 milliards d’abonnements mobiles (smart phones) soient de type “large bande” et accèdent à Internet,
  • qu’en Suisse par exemple, le taux de pénétration du smartphone soit de 54%, que 64% consultent Internet tous les jours via leurs smartphones et que 74% consultent les réseaux sociaux comme “mobinautes”!

Net-Academy-formation

Notre vie d’avatar du digital est passée dans les moeurs.

COMMENT DÉCONNECTER EFFICACEMENT?

Qui dira que déconnecter rend nostalgique? Même pas un brin, juste le plaisir de bons souvenirs et du rappel d’un bout de vie! Mais comment déconnecter efficacement sans la tentation de “rechuter” régulièrement vers son smartphone ou sa tablette pour vérifier messages et notifications?

@in-fuseon.comDans mon cas, ce fut très simple. Je me suis “exilée” dans un coin de montagne sans Wifi, ni connexion 3G fiable.
A l’écoute de mon comportement pendant les 24 heures qui ont suivi la déconnection, je me suis surprise plusieurs fois à dégainer mon mobile pour le dé-vérouiller et vérifier l’écran de notifications! Ensuite je l’ai oublié et ai vécu le plaisir d’activités simples qui me parlent, en pleine nature. Et surtout j’ai accepté de ne pas savoir ce qui se passe dans ma sphère digitale pendant 4 jours!

J’apprécie d’autant plus le retour à fond les manettes sociales après ces 4 jours de bienfaits!

QUE S’EST-IL PASSÉ D’IMPORTANT SUR LE WEB EN 4 JOURS?

Capture d’écran 2014-03-03 à 00.45.43Qu’ai-je “raté” sur le vif comme actualité majeure? Non ce n’était pas du  FOMO, Fear of missing out! Je me pose la question après coup, c’est tout!
Une actualité de taille qui fait encore la Une de tous les médias: le rachat de l’app mobile de messagerie WhatsApp par Facebook pour la somme astronomique de 19 milliards de dollars. Instagram racheté par Facebook en avril 2012 pour un milliard de dollars ressemble à une opération bien rationnelle en comparaison. Après la capture du public relativement jeune des 150 millions d’actifs Instagramers férus d’échanges  de photos et de vidéos et maintenant des 450 utilisateurs de WhatsApp, quelle est la prochaine étape de Facebook? L’app de géolocalisation Foursquare peut-être pour compléter un futur kit ecommerce publicitaire?

En attendant, l’actualité est tournée vers les solutions alternatives à WhatsApp de protection des données personnelles. Une migration de certains utilisateurs de WhapsApp vers d’autres applications est en cours.

“Des alternatives suisses comme Swisscom iO, Threema et myEnigma ont connu une croissance importante du nombre de leurs utilisateurs.”  ICT Journal.

Sources:

ITU: The world in  2013: ICT facts&figures.

Valérie Demont: Usage d’Internet depuis un mobile: que font les Suisses en 2013?

Medias sociaux.fr: Pourquoi Facebook rachète WhatsApp?

3 questions sur les réseaux sociaux internes à l’entreprise


Les Réseaux sociaux internes à l’entreprise dits “RSE” représentent à mon sens la prochaine “r-évolution” sociale de l’interaction entre collaborateurs. Voici une conférence organisée par la Swiss Community Managers Association (SCMA) en partenariat avec la FER Genève mardi 21 janvier pour parcourir ce sujet inspirant et en plein essor. 

Inscription www.fer-ge.ch ou communitymanagers.ch.
Lieu FER Genève, 98, rue de Saint-Jean
Date 21 janvier 2014
Horaire Accueil dès 17 h., conférence à 17 h 30, apéritif à 19 h.
Prix 50 francs, gratuit pour les membres de la FER Genève et de la Swiss Community Managers Association.

Capture d’écran 2014-01-14 à 21.18.40

Propos recueillis par Pierre Cormon, pour le magazine Entreprise Romande de la Fédération des Entreprises Romande (FER) Genève.

pdv022na13a

RÉSEAUX SOCIAUX INTERNES À L’ENTREPRISE: COMMENT CRÉER LA COLLABORATION ET POURQUOI

Quelques années après avoir touché les particuliers, la vague des réseaux sociaux est arrivée dans le monde des entreprises. Certaines utilisent les réseaux sociaux externes, telles que Facebook ou LinkedIn, pour interagir avec l’extérieur. Et de plus en plus d’entre elles créent un réseau social interne, destiné à leurs collaborateurs. Comment? Pourquoi? Faut-il être une multinationale pour se le permettre? Ou des outils sont-ils également à la portée des petites entreprises? C’est pour répondre à ces questions que la Swiss Community Managers Association organise une conférence le 21 janvier, en collaboration avec la Fédération des Entreprises Romandes Genève. Edith Page, membre du comité d’organisation de la Swiss Community Managers Association (SCMA), est cofondatrice de Net-Academy.ch, un institut de formation en médias sociaux partenaire de la SCMA et fondatrice de l’agence de communication In-fuseon.com.

Capture d’écran 2014-01-15 à 09.40.21

A QUOI SERVENT LES RÉSEAUX SOCIAUX D’ENTREPRISE?

Ils servent à stimuler la créativité des collaborateurs et à les faire adhérer aux actions que mène l’entreprise, par exemple dans le domaine de la responsabilité sociale et environnementale. Prenez l’exemple d’une entreprise qui met sur pied un plan de mobilité pour encourager ses collaborateurs à faire recours à la mobilité douce: covoiturage, transports publics, vélo, etc. Avec un intranet, les informations sont mises à la disposition des collaborateurs, mais ceux-ci n’ont pas les moyens de réagir, ni de savoir qui adhère au programme. Avec un réseau social interne, les collaborateurs peuvent publier des messages, générer des commentaires, émettre des opinions. On obtient plus rapidement leur adhésion et la mise en place du plan s’en trouve facilitée. Ce fonctionnement peut s’appliquer à d’autres domaines, comme les économies d’énergie, en communiquant sur les bonnes pratiques. Je crois beaucoup à ces outils et à leur retour sur investissement.

A PARTIR DE QUELLE TAILLE UNE ENTREPRISE PEUT-ELLE METTRE EN PLACE UN RÉSEAU INTERNE?

Il n’existe pas de limite. Les grandes entreprises utilisent des plateformes internes relativement grandes, permettant à des personnes travaillant dans différents pays de travailler ensemble. Elles nécessitent l’acquisition de licences d’utilisation professionnelle et des investissements en termes de maintenance et de gestion de projets. Elles ne conviennent pas à de très petites structures, mais celles-ci peuvent utiliser des outils beaucoup plus légers, sur le web, du type Google+. Ils permettent de créer un réseau social privé, par exemple pour mettre en place une collaboration autour d’un projet. J’ai moi-même participé à un projet dans le domaine de l’immobilier, impliquant des personnes de plusieurs entreprises, qui collaboraient grâce à un réseau de ce type. Et entre deux, il existe toute une série de plateformes. Il n’y a donc pas de barrières. Ce qui compte réellement est l’objectif poursuivi par la direction de l’entreprise et les moyens alloués pour créer l’adhésion.

COMMENT LA CONFÉRENCE SE DÉROULERA-T-ELLE?

En deux temps. Nous commencerons par écouter trois intervenants. Une personne de Jive Software (éditeur de logiciels réseaux sociaux internes) donnera un aperçu du marché, des tendances, des utilisateurs, des bonnes pratiques. Un représentant de Givaudan, qui a créé un réseau social interne il y a deux ans, permettant à des personnes réparties dans des dizaines de pays de collaborer, nous donnera son retour d’expérience. Un stratège digital nous parlera des bonnes pratiques et des techniques d’animation des réseaux sociaux internes, en mettant en avant deux éléments: les objectifs de gouvernance d’entreprise et les objectifs de ressources humaines, comme le e-learning. Dans un deuxième temps, tout le monde se retrouvera autour d’une table ronde pour répondre aux questions.

Pour retrouver le pdf de l’interview: 3 questions à Edith Page

Au plaisir de vous rencontrer le 21 janvier 2014 à cette occasion!

This slideshow requires JavaScript.