Tag Archives: SIG

J’ai mis en route le Jet d’eau de Genève!


IMG_2212Jeudi 23 mai 2013, j’ai mis en route le symbolique et puissant Jet d’eau de Genève! Et je n’étais pas seule transie de froid pour visiter l’antre de sa “majesté” et appuyer sur le bouton d’allumage à 9h00! D’autres passionné(e)s de l’écriture et des curiosités genevoises étaient au rendez-vous. Invité(e)s par l’équipe communication de SIG (propriétaire et exploitant de ce magnifique patrimoine technique et esthétique), nous avons eu la chance unique d’une visite guidée dans le caisson, chambre forte d’où jaillit le Jet d’eau et de la première vision de sa montée progressive dans les quelques secondes qui suivent sa mise en route.

L’EFFET JET D’EAU

C’est fou comme ce fameux jet d’eau peut mobiliser l’intérêt et l’engagement. Photos sous tous les angles, reportages, téléphones au centre d’appel de SIG dès que le jet d’eau manque à l’appel (en cas de mauvaise météo ou quand il n’est pas à la “bonne” hauteur!) etc.
Le Jet d’eau a eu aussi de l’effet sur moi et sur mes réseaux sociaux sur Internet ce jour là!

Ce jeudi, à 7h16, je traverse à pied le Pont du Mont Blanc en venant de la gare. J’ai attrapé le train de Nyon 10 minutes avant et j’ai le temps d’arriver pour le rendez-vous de 7h45 au Quai Gustave-Ador. Après les trombes d’eau de la veille, je remercie le paysage matinal de présager d’une belle journée ensoleillée. Je publie une première photo sur Instagram. Certains y sont déjà, premier “like”.
A 10h15, quand je fais le trajet inverse, l’envie de reprendre la photo du même endroit me tente. Puéril mais tellement beau!

7H16 Le calme avant le Jet d'eau!

7H16 Le calme avant le Jet d’eau!

A 10h15 avec le Jet d'eau!

A 10h15 avec le Jet d’eau!

Arrivée plus tôt que prévu à hauteur du quai, je découvre le panneau explicatif sur le Jet d’eau et je publie cette photo sur Facebook.

IMG_2196

Les “Likes” continuent à arriver.

CE QUI M’A IMPRESSIONNÉ

L’origine du jet d’eau:
En 1886, le Jet d’eau a été inventé pour une raison purement technique: réguler le fonctionnement de la toute nouvelle centrale hydraulique de la Coulouvrenière en fin de journée lorsque les artisans terminaient leurs activités. Utilisé pour réduire la surpression de la force motrice hydraulique, le Jet d’eau s’élevait à 30 mètres de haut. C’était un symbole du développement de Genève, de sa population et de ses activités industrielles. L’hydraulique représente près de 60% de l’énergie électrique produite en Suisse actuellement et 85% de l’électricité consommée sur le canton de Genève.

La descente dans le caisson:
Le caisson renferme une station de pompage autonome dédiée au Jet d’eau depuis 1951 et partiellement immergée. Une échelle abrupte sécurisée par une cage et un palier offre une vue plongeante dans la salle des machines.

caisson jet d'eau@in-fuseon.com

caisson jet d'eau@in-fuseon.com

Les 2 groupes moto-pompes:
De la célèbre marque Sulzer, entreprise suisse de l’industrie des machines fondée en 1834, les 2 fidèles groupes moto-pompes sont “bichonnés” par les gardiens du Jet d’eau à coups de clés à molette d’origine et impressionnantes en taille. J’ai imaginé le bruit dans le caisson au moment de la mise en route des pompes de 1’000 kW de puissance pour propulser les 500 litres/seconde en quelques secondes au moment de la mise en route. Imaginez la puissance de l’équivalent de 1’000 fers à repasser!

Le secret du jet d’eau ou comment le faire partir tout droit? Apparemment  il réside dans la capacité de stabiliser la pression de l’eau.

jet d'eau@in-fuseon.comjet d'eau@in-fuseon.com

Les gardiens du Jet d’eau:
Passionnés par leur métier, une équipe de 5 retraités de SIG gèrent la mise en route et l’entretien du Jet d’eau. Fidèles au poste, ils assurent aussi la sécurité et arrêtent le Jet d’eau en cas d’intempéries.

Le bouton poussoir et ses effets:
Dissimulé derrière un petit panneau anonimisé, le tableau externe de mise en route du Jet d’eau est ouvert par le gardien. A 9h00 précises, le décompte 5, 4, 3, 2,1 est donné par le gardien du jour et nous sommes trois à pousser le bouton vert! En 2 secondes, le boitier protecteur de la buse s’ouvre et 3 secondes plus tard le Jet d’eau jaillit en 2/3 poussées avant d’atteindre sa taille maximale. Vraiment impressionnant de rapidité!

Merci à Béné pour la photo!

jet d'eau@in-fuseon.com

Le Jet d’eau!
La magie du Jet d’eau est en grande partie due à la tuyère de 16 cm de diamètre qui projette un mélange de 7 tonnes d’eau en permanence en l’air avec des millions de bulles d’air qui donnent au Jet d’eau son panache blanc.

jet d'eau@in-fuseon.com

jet d'eau@in-fuseon.com

L’exploitation du Jet d’eau coûte CHF 800’000 par an mais ce serait très dommage de s’en passer. Indicateur météo, le Jet d’eau est multi-usages pour les genevois et les touristes.

Je n’ai pas eu la chance de survoler le Jet d’eau alors je l’imagine via cette belle prise de vue!

Le Jet d’eau de Genève est certes un très bel outil de communication institutionnelle pour SIG utilisé à bon escient pour promouvoir la durabilité du patrimoine, les compétences techniques et l’importance de l’eau potable!

jet d'eau@in-fuseon.com

Et pour avoir d’autres points du vue de cette expérience, je partage les liens vers “Vis ma vie en Suisse” le blog de Béné que j’ai pris beaucoup de plaisir à rencontrer ce jour là et celui de “A nous la ville“!

L’eau de Genève ouvre ses vannes: concours et vidéos ludiques.


Capture d’écran 2013-05-12 à 22.36.19Il y a un an pratiquement jour pour jour j’avais relayé le concours de création du T-shirt officiel de l’Eau de Genève et avais noté l’usage de la communication digitale et des médias sociaux comme soutiens au concours. Cette année, nouveau concours et nouveau bond de l’Eau de Genève vers les médias sociaux avec une stratégie transmedia très visuelle reliant site web SIG, page Facebook Eau de Genève et la chaîne Youtube SIG!

UN CONCOURS RONDEMENT MENÉ

En bref, 3 vidéos très ludiques actionnant 3 registres différents de la marque:

  • le plaisir de la boire
  • le partage
  • son effet surprenant

Ces vidéos sketches ont été créées par des professionnels suisses romands (Pierre Naftule, Brigitte Rosset et Laurent Nicolet) et jouent à fond la carte genevoise. Les lieux , l’accent, le “De bleu de bleu” et j’en passe. Le sketch que je préfère? “Stupéfiante!-L’eau de Genève” par Laurent Nicolet.

Participer au concours s’avère vraiment simple: découvrir les vidéos (et en plus passer un bon moment), répondre à 3 questions très simples et le tour est joué. A la clé, des cadeaux sympathiques.Capture d’écran 2013-05-12 à 23.03.34 De plus, le concours dirige l’internaute vers les carafes Eau de Genève, objets “collector” habillés par des artistes connus et dont l’ensemble des bénéfices des ventes (soit CHF 5.- par carafe) est reversé à des associations œuvrant pour contribuer à l’accès à l’eau potable dans les pays en voie de développement. Capture d’écran 2013-05-12 à 23.05.19

On peut dire que ce concours s’inscrit pleinement dans notre société de l’image et de l’immédiateté mais aussi de façon durable. Bravo pour cette action de communication que je trouve personnellement remarquable. Je me suis amusée à “confronter” cette campagne aux 6 critères de valeur perçue selon les “heuristiques de Nielsen”. L’expérience utilisateur semble comblée selon ces critères.

Capture d’écran 2013-05-12 à 23.00.44

Le concours est ouvert jusqu’au 27 mai!

Pour jouer:

Page web SIG du concours Eau de Genève.

Page Facebook Eau de Genève: concours.

Chaîne Youtube: sketches eau de Genève.

L’efficience énergétique en Suisse: potentiel social inexploité


Efficience énergétique @in-fuseon.comLe domaine de l’efficience énergétique auprès du grand public aurait tout à gagner d’une communication plus sociale pour accélérer le cumul des économies d’énergies. Certains parlent même de l’Internet de l’énergie!
Quels sont les projets visibles et quels en sont les résultats? Même si l’énergie est un sujet très actuel et concernant, comment “emballer” les foules pour créer un mouvement efficace et impactant grâce à un effet collectif?

FAITS ET CHIFFRES PERCUTANT

  • En Suisse, 40% de l’énergie finale (électricité, carburants, gaz, combustibles pétroliers) est utilisée au quotidien pour chauffer, refroidir et faire fonctionner bâtiments et habitations.
  • Les ménages consomment près de 30 % de l’énergie contre 19% pour les industries.
  • Les ménages consomment environ 30 % de l’électricité (soit 19 TWh).
  • Depuis 10 ans, la consommation d’électricité augmente en moyenne de 1.8 % à 2 % par an.

Or les économies d’électricité (appelées aussi Négawatts) représentent l’un des 4 piliers sur lesquels s’appuie l’AES (Association des entreprises électriques suisses) pour réussir l’un des 3 scénarios pour l’approvisionnement électrique du futur en Suisse.

TOUR D’HORIZON DES PROJETS

Parmi les 850 compagnies électriques suisses dont la moitié sont membres de l’AES, seule une poignée a commencé à interpeller leurs “Consom’Acteurs” pour réaliser des économies concrètes. On y trouve des approches différentes et expérimentales très localisées (canton ou villes), des incitations financières, des outils de suivi payants ou gratuits, des réductions sur des appareils électriques. Le tout orchestré très différemment en termes de moyens de communication en fonction des acteurs. La communication digitale est présente à travers des sites web mais les médias sociaux sont encore peu exploités.

Un tour d’horizon non-exhaustif:

ÉCO 21-zone d’activité de SIG
Le bilan 2010-12 mentionne 52’300 ménages et indépendants (soit environ 20% du canton) inscrits à l’opération Doubléco et “activant ainsi près de 20 GWh/an d’économies, soit l’équivalent de la consommation électrique de plus de 6’600 ménages genevois”. Le plus intéressant est de constater que 60% des participants parviennent à réduire effectivement leur consommation électrique de 12% en moyenne. SIG semble avoir usé de vastes moyens incitatifs et d’une communication soutenue pour atteindre ce beau résultat en 3 ans. La question désormais: comment le projet continue-t-il? Ces économies s’inscrivent-elles sur la durée?

DÉCLICS-zone d’activité de Romande Energie
La plate-forme participative DÉCLICS revêt une toute autre approche. Lancée en mars 2012, elle met à disposition des sources d’informations hyper-utiles et s’appuie sur l’expérience de plusieurs ménages pilotes. Le bilan que j’en ai fait dans l’article “Qui a des DÉCLICS pour économiser l’énergie?” annonce le chiffre prometteur de 10% d’économies d’électricité avec peu d’effort ni investissement. Un outil de suivi manuel des consommations d’énergie est à disposition des membres de la plate-forme. Belle initiative à suivre en 2013…

http://declics.romande-energie.ch/sites/default/themes/romande_efficence/images/header.jpghttp://declics.romande-energie.ch/sites/default/files/styles/liste-menages/public/12avev_0050b-dominique_et_valia.jpeg

Green E-value- un projet à Lausanne et un à Gland
J’ai entendu parler de cette application de “smart metering” à son début en 2010. Elle impliquait quelques immeubles de Realstone, propriétaire immobilier, Neo-technologie, développeur de la solution IT et SIL, fournisseur d’électricité sur Lausanne. Je n’en ai trouvé aucun résultat officiel depuis, si ce n’est que SEIC (Société électrique intercommunale de la Côte), vient d’annoncer récemment le lancement de Green E-value sur 5 bâtiments et 45 locataires.

E-vision-zone d’activité du Groupe E
Il s’agit d’une application en ligne de type smart metering permettant de visualiser la consommation d’électricité (instantanée et historique) de son domicile. Accessible aussi par smart phones et tablettes, elle est commercialisée CHF 96 par an plus CHF 150 de frais d’installation. J’ai entendu parler de cette récente solution au moment de son lancement lors du Swiss Eco-leaders Day en juin  2012.

Oscar- zone d’activité de FMB-BKW
Initiative créée fin 2011, elle vient de fêter son premier anniversaire avec 22’000 utilisateurs inscrits (soit 2% sur le million de clients que compte FMB). Le principe consiste à inciter les membres à saisir manuellement et fréquemment les indices des compteurs électriques. La tendance de consommation est alors suivie par internet ou smart phones. En retour, les utilisateurs reçoivent des points Oscar leur servant à acheter des appareils efficients dans la boutique en ligne. C’est du “donnant-donnant”.
http://www.bkw-fmb.ch/etc/ml/repository/6_0_klimafreundliche/bilder/effizenz_kampagne/oscar_schlafen_720x282px_53.Image.jpg

Si vous connaissez d’autres initiatives, contactez-moi! J’en ai peut-être manquée.

CASSER LES SILOS?

Sensibiliser et surtout créer l’action pour générer de massives économies d’énergies auprès du grand public n’est pas chose facile. Se lancer requiert compétences, solutions et investissements.iStock_000017285058XSmall

Je vois deux types de silos:

  • Celui du marché fragmenté des acteurs de l’électricité suisse,
  • Et celui encore inexploité de la communication sociale (médias sociaux engageant l’utilisateur tels Facebook etc) dans le domaine de l’énergie.

Eco21 s’est lancé sur Facebook il y a à peine un an et a acquis 1’340 amis depuis. Cela représente à peine 2,5% du chiffre des ménages engagés dans le programme Doubléco et il inclut probablement des fans hors programme (ex hors canton de Genève). Les médias sociaux “se méritent”, surtout sur le domaine de l’énergie qui est encore tout neuf en communication sociale. Il y a tout à inventer en matière de nouvelles relations clients, de communication et de solutions techniques.
Il n’y a qu’une certitude, à mon sens:
Détermination+innovation+utilité+sympathie (non intéressée car non-perçue comme publicitaire).

Sources:

AES: les 3 scénarios pour l’approvisionnement électrique du futur.

Conférence TechnoArk 2013 le 25 janvier à Sierre.

ÉCO 21: bilan 2010-12 pour les particuliers.

DÉCLICS: L’efficacité électrique: pourquoi est-elle indispensable?

SEIC: lancement de Green E-value.

Groupe e: offre e-vision.

FMB-BKW: Oscar, le pro des économies d’énergie.

Mission Ge: jeu écolo et médias sociaux


Mission G, ça ne vous rappelle rien? Et bien actuellement et jusqu’au 2 décembre, il s’agit de partir en mission Ge. Je relaie ce jeu pour deux raisons:
J’en trouve la mécanique digitale intéressante en termes de “triangulation” entre site web et médias sociaux.
De plus l’activité de l’émetteur du jeu, SIG en l’occurrence, fait partie de mes domaines de prédilection: l’énergie et le développement durable!

POURQUOI mission Ge?

Mission: trouver 12 indices dissimulés sur les page web, blog et médias sociaux (Facebook et Twitter) de SIG.
Ge pour Genève, car l’activation des indices met en mouvement des actions de développement durable sur une carte animée du canton. 

En fin de mission Ge, ce sont des lots gagnants écolos qui récompensent les participants par tirages au sort. En jeu : des lampes solaires dynamo, des abonnements pour 10 paniers bio espace-terroir.ch et un vélo électrique pliable et design. J’avais d’ailleurs aperçu ce drôle d’engin en 2011 lors de l’événement de la remise des prix et bourses du développement durable à Genève.

PETITE ANALYSE DE LA MÉCANIQUE DE COMMUNICATION

Avènement du digital et des médias sociaux:
J’avais déjà évoqué la montée en puissance de l’usage des médias sociaux lors de l’analyse du concours Eau de Genève en mai 2012. Cette fois-ci, mission Ge ne semble s’appuyer que sur un dispositif digital qui crée des liens en aller-retours entre le mini-site de mission Ge (qui a tout l’air d’une “landing page” qui héberge le jeu), les 3 pages Facebook (SIG, éco21 et Eau de Genève), le nouveau blog, le site web relooké de SIG et le compte Twitter.

Incitation à l’engagement et au partage:
Du 5 novembre au 2 décembre 2012, 3 indices sont révélés chaque semaine. Chaque indice permet d’animer une action supplémentaire sur la carte qui est complète lorsque les 12 actions sont en mouvement.

Ce que je trouve particulièrement astucieux dans la mécanique:

  • orientée trafic et engagement.
  • rôle central du mini-site mission Ge: jeu, lots, renvoi vers d’autres médias digitaux pour trouver les indices=> ceci permet aux joueurs de découvrir les pages Facebook et le nouveau blog.
  • incitant à “liker” la page Facebook SIG qui est un élément clé pour guider les joueurs dans leur chasse aux indices.
  • créateur d’un minimum de participation (1 fois par semaine), soit au moins 4 “passages” du participant sur le mini-site et un autre média pour faire partie du premier tirage au sort.
  • technique de l’engouement, du gain et de la fidélité, encourageant à jouer régulièrement et à ne pas manquer d’indice:
    - Les joueurs qui auront animé le plus d’actions seront récompensés de leur fidélité. Leur chance de gagner le gros lot lors du tirage au sort augmentera à chaque nouvelle action complétée.
    - Révélation de la date de publication du prochain indice après activation d’un indice sur la carte.
  • valorisant les actions de développement durable de SIG à la “façon quiz” mais en plus beaucoup plus simple puisqu’il ne s’agit que de trouver et d’activer les indices.

Alors sans faire de rapprochement inconsidéré avec l’original, à vous de jouer aux détectives écolos! www.mission-ge.ch
Aucun risque de vous perdre, avec la mécanique digitale, vous retomberez toujours sur vos pattes!

Quant l’Eau de Genève se veut ludique et sociale!


La moitié des genevois boivent quotidiennement l’eau du robinet…et l’autre moitié encore de l’eau en bouteille… ou autre chose!
Le grand concours “Créer votre T-shirt Eau de Genève”- 3 iPad3 à gagner est là pour nous le rappeler et faire évoluer les consommations vers l’eau du robinet.
Lorsque j’ai oeuvré au lancement de la marque Eau de Genève en mars 2008, j’étais largement convaincue des bienfaits de cette eau locale, saine et très équilibrée en sels minéraux, comparable à certaines eaux en bouteille.
1000, c’est toujours le facteur de différence de prix et d’impact écologique entre l’Eau de Genève et une eau en bouteille!
C’est pourquoi je relaie aujourd’hui cette nouvelle campagne, pour continuer à faire bouger les comportements.

PETITE ANALYSE DE LA MÉCANIQUE DE COMMUNICATION

Avènement du digital et des media sociaux:
Les concours, ça marche toujours? Avant l’avènement des media sociaux, les concours se faisaient lors d’événements relayés par la presse. Par exemple, en 2008, nous avions lancé un concours de dessins d’enfants en partenariat avec la Tribune de Genève. Un mini-site dès 2008 et l’Apps mobile Eau de Genève en 2009 étaient les précurseurs du digital pour une eau non virtuelle!


Désormais, c’est la communication digitale qui constitue le meilleur moyen d’engager le public en créant des relais entre le mini-site et une page Facebook hébergeant le jeu concours.

Des media “traditionnels” toujours présents:
SIG s’appuie sur une campagne d’affichage à Genève et sur des stands lors de différents événements (marathon, Journées de l’eau…). Ces media sont des relais pour faire connaître le concours et continuer à sensibiliser.

Double proximité par le terrain et le virtuel. Bien joué!

VOTEZ POUR MON SLOGAN

Alors pour ajouter le ludique au social citoyen, j’ai joué moi aussi en proposant en 2 temps 3 mouvements un slogan pour un T-shirt. S’il vous le trouvez sympathique, votez pour lui sur Facebook. Mon pseudo Edith! Vous avez jusqu’au 14 mai!
Le seul bémol que je trouve à la campagne, c’est la navigation et la recherche à travers les créations. L’interface visuelle pouvant être améliorer pour gagner en rapidité et meilleure lisibilité!

Donc pour trouver “L’Ô  qui me va bien”=> sélectionner Slogans et ensuite créateur et ensuite classement par ordre alphabétique en faisant défiler les pages les unes après les autres jusqu’à Edith! Courage!

Coup de pouce aux économies d’énergie à Genève


Print screen du logo sur http://www.automnales.ch

Suite au passage à l’heure d’hiver et au changement progressif de saison, je me suis intéressée aux programmes qui aident chacun de nous à maîtriser voire réduire sa consommation d’électricité. Il y a bien les campagnes annuelles de Suisse Energie et l’Energyday depuis 2006, qui sensibilisent le public suisse aux éco-gestes par des campagnes de communication rondement menées. Mais c’est localement au niveau des cantons que des programmes plus concrets engagent les consommateurs.
A l’approche de la 3ème édition des Automnales, la foire d’automne de Genève (11 au 20 nov 2011 à Palexpo), c’est sur l’opération Doubléco d’éco21 de SIG à Genève que se porte mon attention et mes interrogations. Doubléco lancée en 2010 offre de doubler la réduction de la facture d’électricité des particuliers (et des entreprises) qui réussissent leur engagement. Et c’est l’heure de la dernière chance pour les Genevois de rejoindre l’opération!

Print screen d'un visuel sur http://www.eco21.ch

POURQUOI EST-CE ESSENTIEL DE REDUIRE SA CONSOMMATION D’ELECTRICITE?

C’est une étude de l’OCSTAT (Office Cantonal de la Statistique à Genève) qui tire la sonnette d’alarme déjà en 1998. En 40 ans, la consommation d’électricité a été multipliée par 4 à Genève. Et celle-ci continue à augmenter régulièrement d’environ 1.5% par an (soit 50 GWh).
Or, même si le nucléaire est banni par la loi genevoise, il est important de savoir qu’au niveau suisse, le rapport Weinmann d’octobre 2009 (voir le résumé du rapport) démontre qu’il est possible de remplacer la production des 3 centrales nucléaires actuelles (21 TWh/an) par des économies d’énergies et les énergies renouvelables (cumul de 28 TWh/an).

De plus, voici un petit calcul très parlant pour le cas genevois (qui n’engage que moi):
Il démontre des disproportions affolantes entre nouveaux moyens de production d’électricité (et les coûts associés) et la croissance de la consommation.
SIG annonce un investissement de 15 millions de CHF pour une nouvelle centrale solaire sur les toits de Palexpo qui produira 4.2 GWh d’électricité solaire pour alimenter 1’200 foyers genevois.
Or 4.2 GWh représente moins de 10% de la croissance annuelle de la consommation du canton de Genève. Vaut-il mieux alors construire l’équivalent de 10 centrales solaires de plus par an ou bien tenter de juguler les consommations? A chacun de nous de choisir et de donner son coup de pouce…

POURQUOI AI-JE CHOISI DE PARLER DE DOUBLECO PENDANT LES AUTOMNALES?

  • c’est l’une des rares opérations massives dans le domaine des économies d’énergie pour les particuliers: 80’000 Genevois (35’000 ménages) se sont déjà engagés à réduire leurs consommations d’électricité
  • c’est l’heure de la dernière chance pour rejoindre l’opération lors des Automnales (11 au 20 nov) à Palexpo, avant la fermeture des inscriptions: kitéco offert
  • c’est un encouragement concret aux Genevois de réduire leur facture d’énergie: par l’énergie non consommée et par une prime équivalente à cette économie, qui sera déduite de la facture. Juste avec une bonne gestion des coupe-veilles des appareils électro-ménagers, le potentiel d’économies est déjà de 10 à 15%!
  • éco21 offre l’entrée aux Automnales: s’inscrire pour obtenir 2 entrées gratuites aux Automnales
  • c’est un ensemble de conseils et de bons plans gagnant-gagnant: l’opération récup’frigo et éco’frigo permet de remplacer son vieux réfrigérateur ou congélateur par un appareil de classe A+ et +, de bénéficier de 30% de rabais et d’une prime de CHF 100 déduite de sa facture et de réduire sa facture d’électricité grâce à un appareil moins énergivore
  • c’est un ensemble d’offres de matériels à gagner: audits énergétiques et solutions de coupe-veille Ecowizz pour l’électro-ménager

Print screen d'un visuel sur http://www.eco21.ch

L’impact de Doubléco? Encore un petit calcul (qui n’engage que moi):
Les Automnales annoncent 100’000 visiteurs. Si 10% de ces visiteurs s’inscrivaient à Doubléco en plus des 35’000 ménages genevois déjà engagés et que l’ensemble de ces 45’000 ménages réussissaient à économiser 10% de leur consommation d’électricité (base hypothétique d’une consommation annuelle par ménage de 3’600 kWh/an), alors l’économie d’électricité générée serait de 16.2 GWh!
Par rapport au 1er petit calcul (ci-dessus), cela signifie qu’il y aurait 4 centrales solaires en moins à construire! Ca vaut la peine non?