Tag Archives: Suisse

Les sacs plastiques en Suisse: de la taxe à l’interdiction


24 Heures.ch. Image: Keystone

Les sacs plastiques jetables à usage unique et les sacs oxo(bio)dégradables devraient être interdits aux caisses des magasins en Suisse dans le cadre de la mise en application progressive de la Motion De Buman (2012). L’OFEV (Office Fédéral de l’Environnement) l’a confirmé le 31 janvier 2014 pour 2015 après de multiples soubresauts qui privilégiaient un temps la taxation plutôt que l’interdiction. Depuis, la date de début 2016 est avancée.

Que ferons-nous donc aux caisses des magasins? Aurons-nous des cabas ou des sacs plastiques recyclables et/ou biodégradables ou des sacs papier? Découvrez l’avis de Frédéric Mauch, CEO de BioApply impliqué dans la consultation pour la préparation de la révision de l’ordonnance technique sur les déchets qui entrera précisément en vigueur en 2016.

DES CHIFFRES PARLANT

Les 2 plus grands distributeurs Migros et Coop contribuent à la diffusion annuelle de 240 millions de sacs plastiques de très courte durée de vie et “poubellisés” avec les déchets ménagers quotidiens. Les sacs compostables proposés par BioApply n’en représentent que l’équivalent de 10%.

RAPPEL DE NOTIONS

Kimberley Irvin’s photo

Pour comprendre ce que représente le péril du 7ème continent et les différences entre matières plastiques, re-découvrez mes 2 articles sur ce sujet:

Le nombre de sacs plastiques distribués aux caisses a déjà diminué mais il reste encore des secteurs forts consommateurs. Je pense notamment aux sachets d’emballage des fruits et légumes que l’on utilise intensivement pour la pesée. En voici le résultat, une fois les aliments déballés.

AVIS D’UN EXPERT

Frédéric Mauch, fondateur et dirigeant de l’entreprise glandoise BioApply répond à nos questions:

1. Quelles sont les étapes concrètes qui ont été réellement mises en oeuvre pour interdire les sacs plastiques jetables et oxo(bio)dégradables en Suisse (cf Motion De Buman)?

“Dans la foulée de la Motion De Buman portant sur l’interdiction des sacs plastiques à usage unique et des sacs oxo, l’OFEV a tenu une première réunion avec les parties prenantes, dont BioApply, en Février 2014.
Il a été confirmé qu’une interdiction sur ces produits allait être réalisée, avec pour échéance 2016.
Une seconde réunion avec les parties prenantes était prévue en mai 2014, mais a été reportée par l’OFEV. En octobre 2014, la réunion se tiendra à Berne. En principe, l’OFEV reviendra avec des propositions très concrètes.
Ces démarches s’inscrivent dans le sens des nouvelles directives françaises, italiennes et européennes visant à interdire les sacs plastiques et Oxo et privilégiant les sacs compostables.”

2. En quoi ce changement de cadre légal contribue-t-il au développement des sacs biodégradables…et pour quels usages quotidiens?

“Ce changement du cadre légal va encourager un usage quotidien plus durable. Terminé le sac plastique sortie de caisse que l’on utilise 20 mins puis que l’on jette. Désormais, le citoyen a la possibilité d’accéder à un sac compostable très bon marché (5cts chez Migros Vaud) à la caisse pour ses courses légères puis de conserver plus au frais ses fruits et légumes (avantage fonctionnel des biopolymères) avant de pouvoir l’utiliser pour la collecte des déchets organiques. L’usage quotidien s’en voit facilité avec de réelles économies pour le citoyen. BioApply développe d’ailleurs une App qui va permettre au citoyen de quantifier et de mesurer les économies mensuelles en tri, l’impact financier ainsi que la réalisation d’humus.”

Les sacs en plastique compostables et biodégradables se présentent donc comme l’alternative la plus durable et accessible en prix pour le consommateur.

L’UBP, C’EST QUOI?

Papiertasche_plastiksackCet acronyme UBP signifie l’unité de charge écologique d’une matière, soit l’équivalent d’une seule valeur de référence de type éco-bilan pour comparer les matières.
On peut se demander pourquoi nous ne pourrions tout simplement pas revenir au sac en papier plutôt que d’adopter du plastique biodégradable? Ce débat a évolué avec le temps et le renchérissement du coût des énergies porte une part de responsabilité.
L’OFEV vient de publier le 27 août 2014 l’actualisation de la méthode UBP. Je ne dispose pas des données UBP comparatives précises mais on peut lire dans l’article de l’OFEV:

“Le plastique, malgré sa mauvaise réputation, n’est-il pas forcément plus polluant que le papier, le carton ou le verre. C’est ce que montraient les premiers écobilans établis par la Confédération, il y a trente ans, dans le but de comparer la charge écologique effective de différents types d’emballage. Bien qu’issu du pétrole, le plastique, correctement utilisé, peut se révéler plus opportun que certains matériaux provenant de ressources renouvelables. En effet, ces derniers requièrent aussi de l’énergie fossile pour leur fabrication.”

Cette constatation est d’autant plus vraie si le plastique en question provient de matières végétales naturelles!

Emission de TV5 Monde sur le 7ème continent

Sources:

La Liberté, 27 janvier 2014: L’interdiction remise en cause.

BioApply, février 2104: L’OFEV confirme l’interdiction des sacs plastiques en Suisse.

24 heures, 25 mars 2014: Les défenseurs des sacs en plastiques montent au front.

CleantechAlps: BioApply veut supplanter le sac en plastique.

OFEV, 27 août 2014: Actualisation de la méthode UBP: Des évaluations de plus en plus pointues.

Blog In-fuseon: Matériaux innovants à la base des cleantechs.

Edith Page est fondatrice d’In-fuseon, la communication au sens propre et co-fondatrice de Net-Academy, institut de formation en communication digitale et réseaux sociaux en Suisse romande.

Facebook et LinkedIn: nouveautés estivales


Voici quelques petites nouveautés bonnes à connaître (certaines avait déjà été annoncées début juin!) que j’ai remarquées et expérimentées sur Facebook et sur LinkedIn en reprenant mes activités professionnelles et personnelles ultra-branchées cet été. J’ai plaisir à les partager avec les lecteurs de mon blog …qui va bientôt fêter ses 4 ans et avec tout Community Manager qui se respecte.

FACEBOOK

Prenons la page Facebook de Net-Academy.

Capture d’écran 2014-08-17 à 21.53.23

Facebook a ajouté une fonction “Call to actions” lors du téléchargement d’une vidéo directement sur Facebook. Il est vrai que Facebook privilégie les publications de vidéos téléchargées directement sur Facebook plutôt que celles en lien sur YouTube. cf. stratégie de majors sur Internet évidemment. Tout Community Manager gérant une ou plusieurs pages Facebook entreprises a pu s’en apercevoir en consultant les statistiques de ses pages (Insights) et la portée de telles vidéos.

Désormais ces “Calls to actions” offrent un nouvel outil aux entreprises pour construire leur marque et leur marketing produits en engageant les internautes à agir directement sur URL (cf achat, réservation, en savoir plus, signer, télécharger).
Ceci semble cohérent avec la politique de monétisation du réseau social qui incite les marques à adjoindre la promotion publicitaire comme donnée incontournable de leur stratégie de communication sur Facebook.

Capture d’écran 2014-08-17 à 21.45.14

 

LINKEDIN

J’ai constaté deux nouveautés utiles:

Image d’en-tête pour les profils:
LinkedIn améliore peu à peu la présentation des profils. Jusqu’à présent, le profil se présentait sur la gauche de l’écran. La nouvelle présentation est en train de se déployer progressivement sur les profils des membres et valorise mieux le profil par une extension en largeur de l’en-tête et l’ajout d’une image (prévoir une image en 1’400X425 pixels).

This slideshow requires JavaScript.

Amélioration du partage des images:

Lorsque l’on partage une photo, le “post” en résultant mentionne désormais la source émettrice d’origine (ex. Via Net-Academy). Ceci est une amélioration que j’attendais depuis bien longtemps pour augmenter la visibilité de la marque émettrice.

Capture d’écran 2014-08-17 à 23.14.47

La démarche:

This slideshow requires JavaScript.

Pour en savoir plus, suivez la formation en Community Management de Net-Academy animée par Olivier Tripet et moi-même. Nous avons 3 sessions de 4 jours par an et une nouvelle commence le 19 septembre 2014!

Formation CM-NetAcademy

Face à l’engagement que génère les vidéos sur le web, Net-Academy propose une formation unique en Suisse romande pour se former à la production et diffusion de vidéos sur le web. Thierry Weber, expert du monde des médias audiovisuels et fondateur de l’agence Breew anime ce Shot vidéo.

Source:

Facebook: New ways for marketers to build their brands on Facebook.

Edith Page est fondatrice d’In-fuseon, la communication au sens propre et co-fondatrice de Net-Academy, institut de formation en communication digitale et réseaux sociaux qui forme des Community managers en Suisse romande.

 

 

Eco-astuce N°6: Eteignez pour EarthHour!


thevoice-switzerland-logo@2xJe vis un dilemme cette année pour participer à l’action Earth Hour Capture d’écran 2014-03-23 à 23.25.13ce samedi 29 mars de 20h30. Earth Hour ou éteignez les lumières pendant 60 minutes est la plus grande action mondiale symbolique de la protection de l’environnement à l’initiative du WWF: 7000 villes dans plus de 150 pays différents l’ont suivie en 2013. Or à cette heure là ce samedi, je participe à la “social room” de The Voice of Switzerland pour contribuer à relayer l’émission thevoice.rts.ch sur les réseaux sociaux et notamment sur Twitter #RTSthevoice à partir de 20h10! Vous imaginez la social room sans lumière?

Earth Hour ayant pour thème l’efficacité de l’éclairage public, le WWF a questionné les communes suisses sur leur consommation d’électricité liée à l’éclairage public et a élaboré un classement. Habitez-vous à St-Modèle, à Peut mieux faire ou à Cause toujours?Capture d’écran 2014-03-24 à 00.46.26

EARTH HOUR ET LES COMMUNES SUISSES

La commune dans laquelle j’habite n’a pas répondu au questionnaire. Alors j’ai joué le jeu que WWF me proposait, c’est à dire d’envoyer un mail à ma commune pour la sensibiliser au sujet et l’encourager à la transparence et aux efforts dans ce sens.

Mail proposé par le WWF et que vous pouvez modifier selon votre plume:

“À: commune@X.ch

Objet: Quelle place notre commune accorde-t-elle à la préservation du climat?

Madame, Monsieur,

Pour moi, pas de doute, la préservation du climat constitue l’un des principaux défis de notre époque. C’est donc avec étonnement que j’ai appris que ma commune n’avait pas souhaité participer au classement du WWF relatif à l’efficacité énergétique dans le cadre de l’éclairage public.

Il est essentiel à mes yeux que notre commune gère efficacement l’énergie. Je vous demande donc de contribuer à la préservation du climat et au tournant énergétique. Cela commence par répondre aux questions du WWF à ce sujet: cela ne vous coûtera rien et vous permettra de dresser un premier bilan en la matière. En effet, ce n’est qu’ainsi qu’il sera possible de prendre des mesures ciblées. Participez sur wwf.ch/classementcommunes!”

Vérifiez les résultats de votre commune en suivant ce lien.

UN DISPOSITIF DE COMMUNICATION BIEN MENÉ

Je ne peux que saluer un dispositif de communication rondement mené qui incite en 3 petites étapes à participer et à s’engager. L’action joue avec la double corde sensible de l’environnement et de la “gamification”.

1. Un e-mailing qui interpelle et pousse à l’action:
Capture d’écran 2014-03-24 à 00.33.06
2. Un simple test en saisissant le NPA de votre commune:
…et une proposition guidée pour réveiller votre commune doublée
d’un potentiel gain personnel: conseil en éclairage, bons d’achat.

Capture d’écran 2014-03-23 à 23.17.473. Une incitation à partager l’information avec vos amis via Facebook ou Twitter pour doubler vos chances:
Capture d’écran 2014-03-23 à 23.22.00FAITES CE QUE JE NE POURRAI PAS FAIRE CETTE ANNÉE

Soyez un ou une super-héro aux côtés de Spiderman cette année. Eteignez pour Earth Hour. Merci.

Capture d’écran 2014-03-23 à 23.24.43

Sources:
WWF: Samedi 29 mars, 20h30.

Eco-astuce N°2: chauffage à 20°C, c’est juré!


IMG_3546J’ai déménagé dans un appartement en location situé dans un immeuble construit en 2004/2005. Pour un bâtiment “contemporain” relativement récent, je m’attendais à ce que le chauffage puisse être régulé en tenant compte de la température extérieure ainsi que celle des pièces intérieures. Que nenni!
Après maints ajustements qui ont engendré une variation de température de 18°C à 24°C,  j’ai réussi à plus ou moins stabiliser la température intérieure à 20°C grâce à une astuce. Découvrez-là. A défaut de grosses économies financières sur vos charges locatives, elle vous apportera au moins un confort de vie. On a eu si chaud que ça en était devenu intenable et mauvais pour notre santé.
Vous êtes peut-être passé par les mêmes étapes! Merci de réagir à cet article et de partager votre expérience.

LE CONTEXTE

La chaudière collective fonctionne au mazout. En Suisse, un immeuble sur deux est ainsi chauffé actuellement! Dans notre immeuble, chaque appartement est chauffé par le sol via un système hydraulique qui amène un débit d’eau chaude dans chaque pièce. On régule donc un débit d’eau par pièce et non pas une température. J’ose croire que la chaudière utilise une sonde externe pour vérifier la température de l’air extérieur et ajuster la densité thermique des m3 d’eau qui sont injectés dans les étages de l’immeuble!

IMG_3547Le système de régulation des débits d’eau chaude est bien caché derrière une planche vissée à l’arrière du placard à manteaux et chaussures à l’entrée de l’appartement. Vous commencez à saisir la galère?

Chaque pièce ou partie de pièce reçoit un débit d’eau régulé par une vanne dédiée. J’ai affronté le défi du curseur gradué qui monte et qui descend à l’intérieur de chaque vanne (il y a un vague indicateur de température correspondant à des litres/minute)!

IMG_3549

MODE D’EMPLOI

A notre arrivée dans l’appartement, la température intérieure de 18°C était à son plancher d’économies puisque toutes les vannes du système de chauffage étaient bien fermées. Il faut avouer qu’il faisait un peu cru.

J’ai commencé à actionner les vannes en respectant les graduations. Je me suis vite rendue compte qu’elles n’étaient pas fiables et qu’en lieu et place des 19°C, le Sahara nous pourchassait avec 24°C bien tassés! Après 2 tentatives disciplinées dans ce sens, j’ai changé de tactique et voici l’astuce. Il faut un brin de détermination tout de même.

L’astuce:

  • un partout, balle au centre: j’ai commencé par fermer toutes les vannes (curseur en haut au maximum).
  • le tâtonnement: j’ai ouvert d’un quart de tour 5 vannes qui correspondaient à 4 pièces qui nécessitaient un peu plus de chaleur
  • la patience: j’ai laissé agir 24 heures
  • la détermination: j’ai encore réajusté 2 vannes en les fermant presque mais pas tout à fait=> la finesse du doigté pour ouvrir un huitième de vanne!

Ne pestez pas contre le placard à ouvrir et à dégager 4 ou 5 fois pour avoir accès au système thermique. Aujourd’hui même si la température n’est toujours pas parfaite, nous avons gagné en confort et en économies d’énergies (en tous cas dans nos consciences).

En conclusion: tout ça pour quoi?
A défaut de pouvoir faire évoluer techniquement ce système de régulation peu fiable, que l’on soit propriétaire ou locataire, soyons co-responsables et solidaires pour réduire nos consommations d’énergies et par conséquent nos émissions de CO2. #efficience #énergie.

Source:

Administration fédérale: statistique suisse bâtiments et chauffage.

PlanetSolar en mission pour le climat !


Martin Beniston au centre. Crédit photo ©in-fuseon.

Martin Beniston au centre. Crédit photo ©in-fuseon.

Le plus grand catamaran solaire vient de repartir de Boston le 4 juillet pour remonter le Gulf Stream en sillonnant les fascinants vortex océaniques situés entre Boston et St-John’s (Canada). Lorsque j’ai eu le grand plaisir de rencontrer à Boston le professeur Martin Beniston, leader de la mission scientifique de l’expédition PlanetSolar DeepWater, il était déjà question de modifier la route du bateau. C’est désormais officiel: PlanetSolar ne remontera pas jusqu’en Islande puis en Norvège comme initialement prévu mais amorcera son retour au bercail européen après sa dernière escale sur le territoire canadien. Merci à Martin Beniston de s’être prêté au jeu de quelques questions/réponses !

ADAPTER SA ROUTE EN FONCTION DES ALÉAS

N’est-ce pas la meilleure des leçons de sagesse que nous donne la décision concertée entre le comité scientifique dirigé par Martin Beniston et le capitaine du Tûranor PlanetSolar, Gérard d’Aboville ? Adapter la route du bateau en tenant compte que :

  • L’expédition a pris 3 semaines de retard à cause d’une météo peu clémente
  • Et par conséquent, les conditions d’ensoleillement et l’inclinaison des rayons du soleil à hauteur de l’Islande risquent de ne pas être optimales pour alimenter le bateau avec suffisamment d’énergie solaire.

Tout comme la vie sur le bateau inspire à revenir aux choses essentielles et de supprimer l’inutile, cette décision est emprunte de symbolisme et d’exemplarité en optimisant les ressources à disposition (l’énergie) tout en répondant aux objectifs techniques de la mission scientifique des climatologues de l’expédition.

 

QUESTIONS A MARTIN BENISTON

Martin Beniston a cette belle capacité de vulgarisation du domaine complexe de la recherche scientifique sur le climat pour la rendre abordable simplement.

Source : newsletter de PlanetSolar DeepWater- Crédit photo © Susan Young.

Source : newsletter de PlanetSolar DeepWater- Crédit photo © Susan Young.

Que cherchez-vous à découvrir pendant cette expédition ?
Nous cherchons de nouvelles données pour comprendre les mécanismes qui relient les conditions physiques de l’eau et de l’air  et les conditions biologiques (micro-organismes) comme influenceurs potentiels du climat. Nous soupçonnons 3 éléments d’influence du climat :

  • Les phytoplanctons
  • Les vortex océaniques
  • Les aérosols atmosphériques.

Grâce aux mesures et prélèvements effectués sur le bateau, nous cherchons à mieux comprendre la finesse des équilibres et déséquilibres entre l’atmosphère et l’eau.
On parle certes d’émissions de gaz à effet de serre qui réchauffent notre planète et contribuent à faire fondre les glaces polaires, mais le climat est un personnage bien plus complexe encore!

Quel type de mesures effectuez-vous à bord ?
Nous effectuons des milliers de mesures. Certaines sont faites en continu à la surface de l’eau (relevés des températures, densité du phytoplancton), d’autres nécessitent des sondages en profondeur (300 mètres) pour relever la salinité, la densité des nutriments, la capacité de brassage de l’eau, etc.).

Il y a plus de biomasses dans les océans que sur terre. Grâce au phytoplancton, plancton végétal qui domine les éco-systèmes océaniques, les océans absorbent la moitié du CO2 de l’atmosphère. Or par une absorption excessive de CO2, le phytoplancton acidifie l’eau ce qui peut créer sa propre perte.
Le seuil d’absorption du CO2 par le phytoplancton dépend des conditions de vie de ce dernier (nutriments, température de l’eau, brassage des eaux, intensité de la lumière…).

Les vortex sont des formations tourbillonnaires qui créent dans l’océan des surfaces en rotation piégeant le phytoplancton. On les trouve en grand nombre au large des côtes nord-américaines. C’est pourquoi nous allons remonter le Gulf Stream en zigzaguant pour effectuer des mesures afin de documenter les caractérisiques chimiques, physiques, et biologiques à l’intérieur et à l’extérieur des vortex.

Les aérosols sont constitués de minuscules particules solides ou de gouttelettes chimiques ou organiques libérées dans l’atmosphère par les embruns et sont suffisamment légers pour rester en suspension dans l’air. Nous voulons faire un inventaire de ces particules (typologie, quantité) émises par les océans, ce qui reste aujourd’hui encore très peu connu. L’Université de Genève et son Département de Physique Appliquée ont développé la Biobox, un appareil prototype qui permet de compter le nombre d’aérosols détectés et de déterminer leur espèce chimique ou biologique. Embarquée sur le bateau, la Biobox a soulevé l’intérêt de la NASA qui a demandé à l’expédition de faire  des mesures avec l’un de ses propres instruments de comptage d’aérosols en parallèle : le Microtop. Une belle collaboration pour faire avancer les comparaisons scientifiques.

Les instruments semblent se cumuler à bord avec l’arrivée d’un  petit dernier qui enregistre les vocalises des baleines et des dauphins !

Combien de mesures avez-vous effectué jusqu’ à Boston ?
Avec les aléas météo depuis le début de notre remontée du Gulf Stream à partir de Miami, nous n’avons rempli que 4 jours de mesures, mais nous comptons nous rattraper dans la partie la plus passionnante du Gulf Stream entre Boston et St-Jean (Terre-Neuve). Au total nous aurons parcouru le Gulf Stream sur 6’000 à 7’000 kms !

Combien de chercheurs travaillent sur les données ?
Une quinzaine de scientifiques de l’Université de Genève contribuent à la mission scientifique. Sur le bateau, 3-4 chercheurs de l’équipe sont présents en permanence et un tournus s’organise en fonction des étapes. A Genève même, nous avons des réunions régulières de la « Mission Control », 2-3 fois par semaine, pour garder le contact avec le bateau et ses équipiers, et si nécessaire affiner la trajectoire du navire en fonction des photos satellites les plus actuelles.

Quand pourrez-vous vous prononcer sur les premiers résultats ?
Fin août ou début septembre. On commence à analyser les données déjà maintenant, au fur et à mesure qu’elles nous sont transmises via Internet, surtout pour s’assurer de la cohérence des instruments de mesure.

POUR CELLES ET CEUX QUI RESTENT À GENÈVE

PlanetSolar DeepWater pense à ceux qui restent à Genève en organisant des actions publiques de sensibilisation.
Après l’opération Iceberg qui se dégonfle dans le hall de l’Université de Genève comme symbolique de la fonte des glaces de l’océan Arctique, un nouvel iceberg géant dérive dans la rade de Genève depuis le 6 juillet. Les visiteurs des Bains des Pâquis sont invités à découvrir une exposition aquatique sur les changements climatiques jusqu’au 31 août. Vérifiez le programme complet.

Crédit photo : © Magali Girardin.

Crédit photo : © Magali Girardin.

EN APARTÉ

Saviez-vous que le sommet mondial du climat à Copenhague avait réuni l’accord de contenir à +2°C la hausse de la température moyenne d’ici à 2050, que fin 2012 le protocole de Kyoto (lutte contre le réchauffement climatique) a été prolongé de justesse jusqu’en 2020 pour 200 pays signataires (mais qui ne représentent que 15% des émissions de gaz à effet de serre) et que le sommet de Bonn qui vient de s’achever prépare un nouvel accord global en 2015 pour tenter d’atteindre l’objectif de +2°C maximum?

En attendant que les pays ne cessent de s’organiser, il relève de tout un chacun et des entreprises seules ou en consortium de mettre en place nos propres actions pour réduire les émissions de CO2.

Sources d’informations complémentaires :

L’expédition « PlanetSolar DeepWater », son parcours, ses blogs, et d’autres informations sur www.planetsolar.org!

TDG : « Un iceberg dérive dans la rade. »

L’eau de Genève ouvre ses vannes: concours et vidéos ludiques.


Capture d’écran 2013-05-12 à 22.36.19Il y a un an pratiquement jour pour jour j’avais relayé le concours de création du T-shirt officiel de l’Eau de Genève et avais noté l’usage de la communication digitale et des médias sociaux comme soutiens au concours. Cette année, nouveau concours et nouveau bond de l’Eau de Genève vers les médias sociaux avec une stratégie transmedia très visuelle reliant site web SIG, page Facebook Eau de Genève et la chaîne Youtube SIG!

UN CONCOURS RONDEMENT MENÉ

En bref, 3 vidéos très ludiques actionnant 3 registres différents de la marque:

  • le plaisir de la boire
  • le partage
  • son effet surprenant

Ces vidéos sketches ont été créées par des professionnels suisses romands (Pierre Naftule, Brigitte Rosset et Laurent Nicolet) et jouent à fond la carte genevoise. Les lieux , l’accent, le “De bleu de bleu” et j’en passe. Le sketch que je préfère? “Stupéfiante!-L’eau de Genève” par Laurent Nicolet.

Participer au concours s’avère vraiment simple: découvrir les vidéos (et en plus passer un bon moment), répondre à 3 questions très simples et le tour est joué. A la clé, des cadeaux sympathiques.Capture d’écran 2013-05-12 à 23.03.34 De plus, le concours dirige l’internaute vers les carafes Eau de Genève, objets “collector” habillés par des artistes connus et dont l’ensemble des bénéfices des ventes (soit CHF 5.- par carafe) est reversé à des associations œuvrant pour contribuer à l’accès à l’eau potable dans les pays en voie de développement. Capture d’écran 2013-05-12 à 23.05.19

On peut dire que ce concours s’inscrit pleinement dans notre société de l’image et de l’immédiateté mais aussi de façon durable. Bravo pour cette action de communication que je trouve personnellement remarquable. Je me suis amusée à “confronter” cette campagne aux 6 critères de valeur perçue selon les “heuristiques de Nielsen”. L’expérience utilisateur semble comblée selon ces critères.

Capture d’écran 2013-05-12 à 23.00.44

Le concours est ouvert jusqu’au 27 mai!

Pour jouer:

Page web SIG du concours Eau de Genève.

Page Facebook Eau de Genève: concours.

Chaîne Youtube: sketches eau de Genève.

Révélation de Net-Academy, institut de formation continue en médias sociaux!


20121119-Net-Academy-logo-web-RVB-OKNet-Academy a ouvert ses portes vendredi 5 avril 2103 à Nyon en Suisse romande! Un grand jour pour ses deux co-fondateurs Olivier Tripet et…moi-même (Edith Page)!

Net-Academy est un institut de formation continue qui s’emploie à répondre aux besoins des entreprises, institutions, collectivités et indépendants. Nous formons des chefs d’entreprise et des professionnel(le)s  qui veulent comprendre comment surfer intelligemment sur la vague de la communication sociale sur Internet et comment s’organiser pour réussir leur E-commerce et l’animation de leurs communautés en ligne.

20130403-Net_academy-Landing_page-Home-Slide01-2120x1192px-OK

Saviez-vous que d’ici à 2014, 52% des interactions clients se feront par les canaux digitaux dont 8% par les médias sociaux (cf Facebook, Twitter, LinkedIn, Google+, communautés professionnelles…)? (source: Markess International, avril 2012).

5 CAPSULES DE PROGRAMMES

Capture d’écran 2013-04-08 à 00.19.49

Notre parti-pris? Bâtir notre communication sur les outils web et les médias sociaux.

Pour en savoir plus et nous retrouver:

Une “landing page”: net-academy.ch
A partir de laquelle, vous accédez à chaque capsule, elle-même détaillée dans une publication sur la page Google+ de Net-Academy et menant à un formulaire de pré-inscription sur Google Drive! Du tout web 2.0.

Merci de “liker” la page Facebook de Net-Academy pour vous tenir informés des nouveautés.

Interagissez avec nous sur Twitter:  @Net_Academy.

Nous nous entourons d’un réseau d’une dizaine d’intervenants professionnels qui seront révélés au fur et à mesure. Alors ouvrez l’oeil et rejoignez Net-Academy sur les médias sociaux!

Capture d’écran 2013-04-04 à 17.41.48

Capture d’écran 2013-04-04 à 17.42.09

MERCI AUX PREMIERS SOUTIENS!

 Capture d’écran 2013-04-08 à 00.03.06

Capture d’écran 2013-04-08 à 00.00.39

Capture d’écran 2013-04-08 à 00.00.09

Capture d’écran 2013-04-07 à 23.59.59

20120906-Net_academy-Landing_page-Home-contenue-bouton-parles-en_a_ton_bosse

Net-Academy.ch